Series S1 - Documents iconographiques

Title and statement of responsibility area

Title proper

Documents iconographiques

General material designation

Parallel title

Other title information

Title statements of responsibility

Title notes

Level of description

Series

Repository

Reference code

CA QUEBEC P728-S1

Edition area

Edition statement

Edition statement of responsibility

Class of material specific details area

Statement of scale (cartographic)

Statement of projection (cartographic)

Statement of coordinates (cartographic)

Statement of scale (architectural)

Issuing jurisdiction and denomination (philatelic)

Dates of creation area

Date(s)

  • 1946-1990 (Creation)

Physical description area

Physical description

3594 photographie(s)

Publisher's series area

Title proper of publisher's series

Parallel titles of publisher's series

Other title information of publisher's series

Statement of responsibility relating to publisher's series

Numbering within publisher's series

Note on publisher's series

Archival description area

Name of creator

Biographical history

Née le 17 août 1920 à Manhattan, Lida Moser a occupé une place importante comme photographe indépendante dans plusieurs magazines. Pionnière du photojournalisme, elle s'est également adonnée au portrait, à l'architecture, au théâtre, à la publicité, à la photographie artistique et aux voyages. Lida Moser a aussi enseigné dans diverses institutions américaines et mené une carrière de dessinatrice jusque dans un site Web. Elle est décédée le 12 août 2014 à l’âge de 94 ans. Sa carrière s’étire sur plus de 60 ans. Au cours de la Deuxième Guerre mondiale, elle sert au sein du Signal Corps de l’armée américaine. En 1947, elle devient apprentie au studio de Berenice Abbott. Lida Moser a travaillé pour plusieurs publications commerciales comme Vogue, Harper’s Bazaar et Look. De plus, elle était membre de la Photo League de New York, un mouvement artistique et social dont l’objectif principal était de photographier la réalité le plus honnêtement possible afin de la documenter sans artifice. Ce mouvement qui regroupait des photographes importants représente l’assise du photojournalisme. En 1949, Lida Moser photographie des artistes et écrivains britanniques pour le magazine américain Vogue. À l’été 1950, elle reçoit de ce magazine le mandat de réaliser un reportage sur le Canada « coast to coast ». En juin, elle arrive à la gare Windsor de Montréal et fait la rencontre de Paul Gouin (1898-1976), alors conseiller culturel auprès du gouvernement québécois de Maurice Duplessis. Celui-ci l’amène à troquer la tournée canadienne pour une virée québécoise. Accompagnée de Paul Gouin, de Luc Lacourcière et de Félix-Antoine Savard, Lida Moser sillonne les routes de Montréal à Gaspé, croquant au passage tout autant les édifices de la métropole, le Château Frontenac et l’escalier Casse-cou que les pêcheurs gaspésiens et les familles nombreuses du Québec d’après-guerre. Moser capte la « vraie vie » du Québec rural d’alors avec tendresse. Excitée par cette première expérience, elle revient en décembre 1950 pour le magazine Look et elle accumule, sur pellicule, statues et enfants au Musée du Québec et au Séminaire de Québec. Jusque dans les années 1990, elle continuera de saisir des clichés sur le Québec. Lida Moser a également écrit plusieurs livres sur son propre travail ainsi que sur les techniques photographiques. Elle a rédigé de nombreux articles dans des journaux populaires ainsi que dans des périodiques spécialisés sur l’art et la photographie. Au fil des décennies, plusieurs expositions lui seront consacrées à travers le monde. En décembre 1975, Perspectives publie un reportage souvenir; en septembre 1978, le Musée McCord expose une sélection de photographies puis paraît, en 1982, Québec à l’été 1950 avec des textes de Roch Carrier. Le15 novembre 1995, soit un peu plus d’un an après avoir acquis son fonds d’archives, les Archives nationales du Québec (aujourd’hui BAnQ) inaugurent, l’exposition Québec 1950 vu par Lida Moser en présence de la photographe. Plusieurs de ses œuvres font également partie de collections nationales et privées

Custodial history

Scope and content

Notes area

Physical condition

Immediate source of acquisition

Arrangement

Language of material

Script of material

Location of originals

Availability of other formats

Restrictions on access

Terms governing use, reproduction, and publication

Finding aids

Associated materials

Related materials

Accruals

Alternative identifier(s)

Standard number area

Standard number

Access points

Subject access points

Place access points

Name access points

Genre access points

Control area

Description record identifier

Institution identifier

Rules or conventions

Status

Level of detail

Dates of creation, revision and deletion

Language of description

Script of description

Sources

Accession area

Related subjects

Related people and organizations

Related places

Related genres