Fonds 2002.0002.FD - Fonds Anne Pritchard

Title and statement of responsibility area

Title proper

Fonds Anne Pritchard

General material designation

Parallel title

Other title information

Title statements of responsibility

Title notes

Level of description

Fonds

Reference code

CA QUEBEC 2002.0002.FD

Edition area

Edition statement

Edition statement of responsibility

Class of material specific details area

Statement of scale (cartographic)

Statement of projection (cartographic)

Statement of coordinates (cartographic)

Statement of scale (architectural)

Issuing jurisdiction and denomination (philatelic)

Dates of creation area

Date(s)

  • 1970 - 2000 (Creation)

Physical description area

Physical description

810 plans et dessins, 92 documents photographiques, 23 cahiers.

Publisher's series area

Title proper of publisher's series

Parallel titles of publisher's series

Other title information of publisher's series

Statement of responsibility relating to publisher's series

Numbering within publisher's series

Note on publisher's series

Archival description area

Name of creator

Biographical history

L'ACPAV est née le 18 janvier 1971 à l'initiative de onze cinéastes, dans « le but de faciliter et de promouvoir la conception et la production de films de court et de long métrage et autres oeuvres audiovisuelles par des jeunes artistes québécois ». L'association fourni une aide technique et administrative à plusieurs cinéastes indépendants dont Alain Chartrand, Roger Frappier, André Forcier et Jean-guy Noël. En 1972, Mireille Dansereau y tourne "La vie rêvée", le premier long métrage de fiction réalisé par une femme dans l'industrie privée au Québec. À partir de 1973, la formule de gestion coopérative est redéfinie : « L'ACPAV est un groupe de cinéastes et d'artisans qui se donnent ensemble les moyens de production afin d'organiser, produire, distribuer, mettre en marché toute production audiovisuelle pour ses membres et pour d'autres et considèrent le cinéma comme une industrie, un lieu de production culturelle et un moyen de communication de masse. » L'ACPAV rompt ainsi avec l'idée d'être une maison de service et adhère à l'Association des producteurs de films du Québec (A.P.F.Q.). L'ACPAV se différencie des autres maison de production parce qu'elle ne vise pas le profit. Elle doit néanmoins s'autofinancer et les artisans de la coopérative investissent une partie de leur salaire, à perte ou en différé, pour la production d'une oeuvre. Sa position déjà précaire au sein de l'A.P.F.Q. se détériore en 1976, alors qu'elle s'en dissocie pour appuyer les techniciens du CSN dans leur négociation avec les producteurs. Au début des années 80, l'ACPAV organise des ateliers de scénarisation et, plus tard, de direction d'acteurs. Au cours de cette décennie, la coopérative s'oriente vers le long métrage, quelques films sortis en salle commerciale redorent son image, et à partir de la fin des années 80, elle parvient à produire des longs métrages dont les budgets se rapprochent des standards de l'industrie. Dans les années 90, l'ACPAV retourne au court métrage et au film documentaire en plus de continuer sa production de longs métrages. L'ACPAV est aujourd'hui toujours en activité et poursuit encore ses mêmes objectifs. Bibliographie : « L'Association coopérative de productions audio-visuelles. Première décade », "Copie Zéro", Cinémathèque québécoise, No 8 (1981), 46p. COULOMBE, Michel et JEAN, Marcel (sous la direction de), "Le dictionnaire du cinéma québécois", Les éditions du Boréal, Montréal, 1999.

Name of creator

Biographical history

Directrice artistique d'origine torontoise, Anne Pritchard a commencé à travailler à la conception des décors et des costumes sur le film de Paul Almond "The Act of the Heart" (1970), dont les décors lui valurent un Canadian Film Award. Elle collabore à de nombreux longs métrages, pour la plupart canadiens-anglais et à quelques films pour la télévision américaine. Elle remporte des prix Genie pour les décors qu'elle conçoit pour les films "The Far Shore" (J. Wieland, 1976), "Atlantic City" (L. Malle, 1980) et "Joshua Then and Now" (T. Kotcheff, 1985), ainsi que pour ses costumes les séquences de spectacles de "Fantastica" (1980) de Gilles Carle. On retrouve aussi son nom au générique de plusieurs productions américaines tournées au Québec. Depuis 1970, elle a participé à quelque 45 films dont "Les mâles" (G. Carle, 1970), "Les liens de sang" (C. Chabrol, 1977), "Les portes tournantes" (F. Mankiewicz, 1988), "J'en suis" (C. Fournier, 1997) et "36 Hours To Die" (Y. Simoneau, 1999). Elle oeuvre aussi abondamment pour la télévision. Bibliographie : Coulombe, Michel et Jean, Michel, "Le Dictionnaire du cinéma québécois", 1999, p.531.

Custodial history

Anne Pritchard a remis ses archives à la Cinémathèque le 13 septembre 2002.

Scope and content

Anne Pritchard compte parmi les plus importants concepteurs de décors et de costumes au Canada. Elle présente la particularité d'être active dans les deux secteurs créatifs. Son fonds couvre 37 productions sur lesquelles elle a oeuvré, soit les quatre cinquièmes de sa filmographie. Elle a travaillé avec des cinéastes québécois majeurs (Gilles Carle, Paul Almond, Francis Mankiewicz, Michel Brault, Yves Simoneau, Claude Fournier, Christian Duguay) et quelques canadiens (Allan King, Joyce Wieland). Elle a aussi participé à quelques coproductions franco-canadiennes (Claude Chabrol, Louis Malle). Son travail illustre à merveille deux tendances qui caractérisent depuis les années 1980 le cinéma qui se tourne au Québec : le nombre de films faits pour la télévision est très important et les productions étrangères donne du travail à plusieurs artisans locaux. Cela explique la présence dans le fonds d'oeuvres comme celles de Brian De Palma ("Obsession", 1976, "Snake Eyes", 1998) et Paul Schrader ("Affliction", 1997). Certains de ces réalisateurs « américains » sont d'ailleurs d'origine canadienne (Norman Jewison, Ted Kotcheff). Le fonds contient aussi de la documentation sur son travail effectué pour des séries de télévision dont « L'Or et le papier » (1989-1990), « Jalna » (1994), etc. On y retrouve également de nombreux dessins et des cahiers de production.

Notes area

Physical condition

Immediate source of acquisition

Arrangement

Language of material

Script of material

Location of originals

Availability of other formats

Restrictions on access

Terms governing use, reproduction, and publication

Finding aids

Inventaire raisonné établi par l'archiviste. Disponible à la Médiathèque Guy L. Coté

Associated materials

Related materials

Accruals

Alternative identifier(s)

Standard number area

Standard number

Access points

Subject access points

Place access points

Name access points

Genre access points

Control area

Description record identifier

RDAQ-286-2002_0002_FD

Institution identifier

Rules or conventions

Status

Level of detail

Dates of creation, revision and deletion

2015-03-30

Language of description

  • French

Script of description

Sources

Accession area

Related subjects

Related people and organizations

Related places

Related genres