Fonds P707 - Fonds Claude E. Forget

Title and statement of responsibility area

Title proper

Fonds Claude E. Forget

General material designation

Parallel title

Other title information

Title statements of responsibility

Title notes

Level of description

Fonds

Repository

Reference code

CA QUEBEC P707

Edition area

Edition statement

Edition statement of responsibility

Class of material specific details area

Statement of scale (cartographic)

Statement of projection (cartographic)

Statement of coordinates (cartographic)

Statement of scale (architectural)

Issuing jurisdiction and denomination (philatelic)

Dates of creation area

Date(s)

  • 1969-1987 (Creation)

Physical description area

Physical description

5,75 mètre(s) linéaire(s) de document(s) textuel(s) 4 photographie(s)

Publisher's series area

Title proper of publisher's series

Parallel titles of publisher's series

Other title information of publisher's series

Statement of responsibility relating to publisher's series

Numbering within publisher's series

Note on publisher's series

Archival description area

Name of creator

Biographical history

Né à Montréal le 28 mai 1936, Claude E. Forget obtient une licence en droit de l'Université de Montréal et il est ensuite admis au barreau en 1959. L'année suivante, il part pour Londres, y épouse Monique Jérôme, et poursuit des études à la London School of Economics and Political Sciences où il reçoit une maîtrise. Recherchiste à la Commission royale d'enquête sur la fiscalité (Carter) en 1963, il fréquente, de 1964 à 1966, la John Hopkins University à Baltimore pour des études en vue d'un doctorat en économique. De retour au Québec, Claude Forget accepte un poste de professeur en sciences économiques à l'Université de Montréal, poste qu'il occupera entre 1966 et 1969. Il s'engage, parallèlement, dans des activités de consultant (secrétaire et coordonnateur d'un comité des sous-ministres chargés de l'étude de la réforme des lois de l'impôt en 1967; conseiller à la Commission d'enquête sur la santé et le bien-être social) et de militant à la Ligue des droits de l'homme où il exerce les fonctions de secrétaire et de président en 1967 et 1968. Ces tâches, ainsi que celle de directeur de la recherche du Comité canado-américain de l'Institut C.D. Howe (1969-1970), le préparent au poste de sous-ministre adjoint au financement au ministère des Affaires sociales, poste qui lui reviendra de 1971 à 1973. Cette dernière année, il sera élu député de la circonscription de Saint-Laurent puis nommé ministre des Affaires sociales dans le gouvernement Bourassa (1973-1976). Forget poursuit, dans la foulée de son prédécesseur, Claude Castonguay, la réforme des services de santé au Québec, mais il rédige également, et quasi intégralement, entre autres projets, la LOI DE LA PROTECTION DE LA JEUNESSE. Réélu aux élections générales de 1976, il devient, dans l'Opposition officielle, le critique des politiques gouvernementales en matière d'affaires sociales et de travail (1976-1978) et, dans le cadre du débat référendaire, le critique de la position constitutionnelle du Parti québécois. Après sa démission comme député, Claude E. Forget, le consultant, accepte de diriger des dossiers sur les perspectives économiques du Canada et les droits intellectuels; il préside, au surplus, la Commission d'enquête sur l'assurance-chômage (1985-1986) ainsi que l'Institut de l'amiante (1987-1989) avant de se joindre au Groupe La Laurentienne au titre de vice-président aux affaires corporatives

Custodial history

Ce fonds a été acquis de son créateur par convention de donation, le 5 mai 1993

Scope and content

Le Fonds Claude E. Forget, constitue une unité organique exempte de scories témoignant d'une vie politique et sociale stratégique, engagée et complète. Les cinq séries créées correspondent aux fonctions exercées par celui qui fut successivement sous-ministre adjoint aux Affaires sociales (1971-1973), ministre des Affaires sociales (1973-1976), député de l'Opposition officielle à l'Assemblée nationale (1976-1981) et critique des politiques du gouvernement en matière de santé, de relations de travail et de constitution, membre du Parti libéral du Québec et, enfin, président de la Commission d'enquête sur l'assurance-chômage. Des cinq séries, une seule, celle du militant du Parti libéral, est modeste et fort incomplète. Elle révèle tout simplement que le créateur du fonds n'est pas un politicien aveuglé par le parti-pris. Elle contient, néanmoins, quelques dossiers significatifs, dont les documents accumulés par le membre de la Commission politique du Parti, les notes manuscrites ayant servi au discours prononcé lors de sa mise en candidature dans Saint-Laurent en 1973, un cahier de notes portant sur les idées exprimées lors de rencontres avec des représentants de toutes les formations politiques des provinces autres que le Québec, et porte-parole de leurs partis sur les questions constitutionnelles. Les séries 1 et 5 témoignent du savoir faire, d'une part, du haut fonctionnaire aux Affaires sociales et, de l'autre, du consultant attaché à Secor et désigné pour présider les travaux de la Commission d'enquête sur l'assurance-chômage. Nous y constatons une approche prospective, une méthode de travail axée sur la planification, l'importance de la recherche et une communication interne faite de mémos et de notes de service. Du ministre des Affaires sociales, nous possédons l'essentiel afin de reconnaître l'apport de Claude E. Forget dans la construction d'un système de santé au Québec. Ses idées se trouvent surtout dans la sous-série des DISCOURS ET ALLOCUTIONS, alors que la gestion des affaires sociales, comme celle du ministère, est développée dans les NOTES DE SERVICE adressées à ses principaux collaborateurs, dont le docteur Jacques Brunet, sous-ministre. Les nombreux dossiers sur les services hospitaliers, les centres d'accueil, les hôpitaux, les foyers, les CSS, les CLSC et le CRSSS contiennent souvent des notes de Claude Forget, résultant de ses multiples lectures, qui expriment sa connaissance des sujets traités à l'Assemblée nationale ou encore face à des auditoires de spécialistes de la santé. Concernant le député, nous avons l'ensemble de ses écrits, discours, notes et études portant sur le Parti Libéral du Québec, les réformes du parlement, les relations fédérales-provinciales, les services de santé, le référendum de 1980, l'autodétermination du Québec, le séparatisme, le débat constitutionnel, le fédéralisme canadien, la législation déléguée, la procédure parlementaire, la représentation proportionnelle, l'État-Nation, la Société nationale de l'amiante et les finances publiques. Enfin, complétant le tout, quelques photographies sont des portraits de Forget et des clichés pris lors d'activités du député

Notes area

Physical condition

Immediate source of acquisition

Arrangement

Language of material

Script of material

Location of originals

Availability of other formats

Restrictions on access

Les documents de moins de 100 ans cédés par un ancien ministre sont accessibles uniquement sur autorisation du responsable de l’accès de Bibliothèque et Archives nationales du Québec, en réponse à une demande écrite

Terms governing use, reproduction, and publication

Finding aids

Répertoire du Fonds Claude-E. Forget

Associated materials

Related materials

Accruals

Alternative identifier(s)

Standard number area

Standard number

Access points

Name access points

Genre access points

Control area

Description record identifier

03Q-P707

Institution identifier

Rules or conventions

Status

Level of detail

Dates of creation, revision and deletion

2015-03-30

Language of description

  • French

Script of description

Sources

Accession area