Fonds P558 - Fonds Claude Ryan

Title and statement of responsibility area

Title proper

Fonds Claude Ryan

General material designation

Parallel title

Other title information

Title statements of responsibility

Title notes

Level of description

Fonds

Repository

Reference code

CA QUEBEC P558

Edition area

Edition statement

Edition statement of responsibility

Class of material specific details area

Statement of scale (cartographic)

Statement of projection (cartographic)

Statement of coordinates (cartographic)

Statement of scale (architectural)

Issuing jurisdiction and denomination (philatelic)

Dates of creation area

Date(s)

  • 1950-1994 (Creation)

Physical description area

Physical description

174,72 mètre(s) linéaire(s) de document(s) textuel(s) 3 bande(s) magnétique(s) 246 photographie(s) 18 gravure(s)

Publisher's series area

Title proper of publisher's series

Parallel titles of publisher's series

Other title information of publisher's series

Statement of responsibility relating to publisher's series

Numbering within publisher's series

Note on publisher's series

Archival description area

Name of creator

Biographical history

Claude Ryan est né à Montréal, le 26 janvier 1925. De 1937 à 1944, il fait ses études classiques au Collège de Sainte-Croix et obtient le baccalauréat ès arts de l'Université de Montréal en 1944. De 1944 à 1946, il est inscrit à l'École de service social de l'Université de Montréal puis, en 1951-1952, il étudie l'histoire de l'Église et de la civilisation occidentale à l'Université pontificale grégorienne à Rome. De 1945 à 1962, Claude Ryan est secrétaire national de la section de la langue française de l'Action catholique canadienne. De 1955 à 1961, il préside un comité d'étude sur l'éducation des adultes créé par le ministère de la Jeunesse dans le cadre du mandat confié à la Commission royale d'enquête sur l'avenir de l'éducation. Ensuite, soit de 1966 à 1968, il est membre du conseil d'administration de la Caisse populaire de Saint-Louis-de-France à Montréal. En mai 1962, Claude Ryan entre au service du journal LE DEVOIR à titre d'éditorialiste et au mois de mai 1964, il devient directeur de ce même quotidien, en plus d'occuper les fonctions de gérant général de l'Imprimerie populaire limitée, poste qu'il conserve jusqu'en janvier 1978. Pendant cette période, Claude Ryan est membre du conseil d'administration de la Presse canadienne, du Canadian-American Committee, section canadienne, et du conseil d'administration de l'Institut des Nations-Unies pour la formation et la recherche. De nombreux prix jalonnent la carrière journalistique de Claude Ryan. Il reçoit le prix de l'éditorial du National Newspaper Award en 1964, le prix du National Press Club en 1965 et le prix du Conseil canadien des Chrétiens et des Juifs (Human relations Award) en 1966. En 1968, Claude Ryan est admis au Temple de la renommée du journalisme canadien et, en 1969, il se voit décerner le prix du Comité ouvrier juif du Canada pour son travail au service des droits humains. Aussi, en 1971, il reçoit le prix Quill du Windsor Press Club pour sa contribution au journalisme canadien. Le 10 janvier 1978, Claude Ryan quitte LE DEVOIR pour se porter candidat à la direction du Parti Libéral du Québec et il en sera élu le chef le 15 avril de la même année, lors d'un congrès tenu à Québec. Le 30 avril 1979, il est élu député d'Argenteuil à l'Assemblée nationale et, le 9 mai de cette année, il fait son entrée à l'Assemblée nationale et devient chef de l'Opposition officielle. C'est, par ailleurs, au mois de mai 1980 que Claude Ryan dirige les forces du Non à l'occasion du référendum sur l'avenir constitutionnel du Québec. En avril 1981, il est réélu député d'Argenteuil à l'Assemblée nationale et demeure chef de l'Opposition officielle. Il devient, enfin, porte-parole de l'Opposition en matière d'éducation en septembre 1982. Le 2 décembre 1985, Claude Ryan est réélu député d'Argenteuil à l'Assemblée nationale puis, le 12 décembre de la même année, il devient ministre de l'Éducation, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Science et ministre responsable de l'application des lois sur les corporations professionnelles dans le gouvernement dirigé par Robert Bourassa. Nommé ministre responsable de l'application de la Charte de la langue française le 3 mars 1989, il est ensuite réélu, le 25 septembre 1989, comme député d'Argenteuil. Le 11 octobre 1989, il est nommé de nouveau ministre de l'Éducation, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Science et ministre responsable de la Charte de la langue française et devient ministre de la Sécurité publique et ministre des Affaires municipales, responsable de l'habitation au sein du gouvernement dirigé par Daniel Johnson le 5 octobre de l'année suivante. En septembre 1994, il quitte la politique active pour, en juin 1995, devenir membre de l'Ordre du Canada à titre de Compagnon. En juin 1996, il reçoit le prix de carrière 1996 du Conseil du patronat du Québec. Claude Ryan a publié seul, ou en collaboration, plusieurs ouvrages, dont LES CLASSES MOYENNES AU CANADA FRANÇAIS (1950), L'ÉDUCATION DES ADULTES, RÉALITÉ MODERNE (1957), LE CONTACT DANS L'APOSTOLAT (1959), EXPRITS DURS, COEURS DOUX; LA VIE INTELLECTUELLE DES MILITANTS CHRÉTIENS (1959), LES COMITÉS : EXPRIT ET MÉTHODES (1962), UN TYPE NOUVEAU DE LAÏC (1966), LE DEVOIR ET LA CRISE D'OCTOBRE 70 (1971), LE QUÉBEC QUI SE FAIT (1971) et UNE SOCIÉTÉ STABLE(1978), REGARDS SUR LE FÉDÉRALISME CANADIEN (1995). Claude Ryan est décédé à Montréal le 9 février 2004 à l'âge de 79 ans

Custodial history

Le Fonds Claude Ryan est parvenu aux Archives nationales du Québec en trois versements. Le premier, lors du remaniement ministériel d'octobre 1990, alors que le ministre de l'Éducation, Claude Ryan, devenait ministre de la Sécurité publique et ministre des Affaires municipales, chargé de l'habitation. Le second, après les élections générales du 12 septembre 1994 auxquelles Claude Ryan n'a pas participé. Ce versement, précisons-le, contenait la série des documents reçus et produits par le chef de l'Opposition officielle et député d'Argenteuil à l'Assemblée nationale; il contenait, en outre, les documents du chef du Parti Libéral du Québec pour les années 1978 à 1982. Le troisième et dernier versement, nous vint, en 1995, de la Permanence du Parti Libéral à Montréal

Scope and content

Le Fonds Claude Ryan constitue un ensemble de documents qui témoignent, de façon directe et constante, de sa vie personnelle, professionnelle et intellectuelle, de même que de ses engagements sociaux, religieux et politiques. Ses idées comme ses prises de position sont partout présentes, que ce soit dans ses discours et causeries, dans ses éditoriaux et publications, voire dans les innombrables notes manuscrites (résumés de ses idées, bilans ou états d'un dossier) qui accompagnent ses documents de travail et qui émaillent les marges de rapports, d'études, de mémoires lus. Chacune des fonctions exercées par cet homme apparaît en toute clarté ou transparence, que ce soit le secrétaire national de l'Action catholique canadienne (1945-1962), l'éditorialiste et le directeur du journal quotidien LE DEVOIR (1962-1978), le chef du Parti Libéral du Québec (1978 à 1982), ou encore le membre des différents cabinets des premiers ministres Robert Bourassa et Daniel Johnson durant les années 1985-1994. Cet homme privilégie le dossier afin d'étayer sa parole et ses écrits. Toute question passe par l'analyse de son contexte, par la révision de ce qui s'est dit et fait sur le sujet (documentation), par des consultations de collègues ou de spécialistes; elle passe au surplus par une réflexion (qui tente de concilier, selon ses propres propos, «la vérité et la charité»), une autocritique et, enfin, la rédaction d'un texte: une allocution, un discours, un éditorial, un mémoire, un article et parfois mais plus rarement, un livre bilan. De toute évidence, la pensée de Claude Ryan s'exprime de son propre aveu avec plus d'aisance et de force dans l'éditorial et l'allocution que dans l'article ou le livre et en cela, il demeure profondément un journaliste. L'homme politique est tout aussi présent, dans les documents du fonds, que l'éditorialiste l'était dans ses articles. Nous savons que, selon une habitude, les ministres confient à de proches collaborateurs la rédaction de leurs lettres, la préparation de leurs discours et des communiqués de presse, soit pour la circonscription électorale, soit pour son cabinet. Rien de tel avec Claude Ryan qui est l'auteur de l'ensemble de sa correspondance -à l'exception des lettres exigeant des avis juridiques- comme de ses allocutions et de ses communiqués de presse. Il est l'auteur, en outre, de nombreux textes publiés par le Parti Libéral du Québec, notamment des directives aux candidats et députés libéraux. Il est de toutes les études et de toutes les réformes et crises. Dans cet ordre d'idées, il anime aussi la pensée constitutionnelle du Parti avec le livre beige POUR UNE NOUVELLE FÉDÉRATION CANADIENNE; il vit la crise d'Oka, il jette les bases d'une politique d'habitation, il est l'interlocuteur du fédéral dans le programme des infrastructures, etc. Les documents sonores du fonds contiennent, quant à eux, une intervention de Robert Bourassa datant du 1er juin 1986, et une promotion de campagne électorale

Notes area

Physical condition

Immediate source of acquisition

Arrangement

Language of material

Script of material

Location of originals

Availability of other formats

Restrictions on access

Les documents de moins de 100 ans cédés par un ancien ministre sont accessibles uniquement sur autorisation du responsable de l’accès de Bibliothèque et Archives nationales du Québec, en réponse à une demande écrite

Terms governing use, reproduction, and publication

Finding aids

Associated materials

Related materials

Accruals

Alternative identifier(s)

Standard number area

Standard number

Access points

Place access points

Name access points

Genre access points

Control area

Description record identifier

03Q-P558

Institution identifier

Rules or conventions

Status

Level of detail

Dates of creation, revision and deletion

2015-03-30

Language of description

  • French

Script of description

Sources

Accession area