Fonds P 265 - Fonds de l'Office national du film du Canada

Title and statement of responsibility area

Title proper

Fonds de l'Office national du film du Canada

General material designation

Parallel title

Other title information

Title statements of responsibility

Title notes

Level of description

Fonds

Reference code

CA QUEBEC P 265

Edition area

Edition statement

Edition statement of responsibility

Class of material specific details area

Statement of scale (cartographic)

Statement of projection (cartographic)

Statement of coordinates (cartographic)

Statement of scale (architectural)

Issuing jurisdiction and denomination (philatelic)

Dates of creation area

Date(s)

  • 1993-2003 (Creation)

Physical description area

Physical description

10 vidéocassettes.

Publisher's series area

Title proper of publisher's series

Parallel titles of publisher's series

Other title information of publisher's series

Statement of responsibility relating to publisher's series

Numbering within publisher's series

Note on publisher's series

Archival description area

Name of creator

Biographical history

Les débuts de l'Office national du film du Canada en 1939 sont issus de la volonté d'améliorer les productions du Bureau du cinématographe officiel (Canadian Governement Motion Picture Bureau) et leur distribution en Angleterre. À cette époque, des fonctionnaires canadiens en poste à Londres suggèrent qu'un documentaliste britannique, M. John Grierson, vienne étudier les pratiques cinématographiques canadiennes. En 1938, M. Grierson produit un rapport et affirme qu'un organisme de coordination doit être créé pour administrer cette production. L'année suivante, la Loi créant une Commission nationale sur la cinématographie est adoptée. Son rôle est de parfaire les activités du Bureau et de veiller à la production et la distribution des films canadiens tout en informant les citoyens de ce pays et les autres nations de leurs modes d'existence de même que de leurs problèmes. Elle doit, de plus, voir à la gestion de l'activité cinématograhique de tous les ministères. John Grierson devient en octobre 1939 le premier commissaire de ce qui est aujourd'hui l'Office national du film du Canada (ONF). L'organisme public conclu une entente avec The March of Time des États-Unis pour la distribution de ses films et la chaîne Famous Players du Canada accepte de diffuser les productions de l'ONF dans ses salles. L'Office national du film du Canada a vu son mandat changé au cours des décennies qui se sont écoulées. Les orientations données par John Grierson n'ont pu en fait suivre l'évolution des médias et des technologies mises de l'avant aujourd'hui. Ainsi, en 1995 le mandat de l'ONF est revu. Ses dirigeants se donnent comme mission générale d'enrichir la société canadienne surtout par la production de matériel audiovisuel, de susciter du renouveau dans cette production et de privilégier la télévision comme agent de distribution. Tout comme les objectifs, l'organisation interne de l'ONF a été modifiée au cours des années faisant place à de nouvelles directions. Sa structure hiérarchique administrative actuelle comprend: deux directions consacrées à la production, le Programme français et le Programme anglais, de même que la Direction des Services et développement technologique, la Direction des Communications et services de distribution, de l'Administration, du Programme international, de la Planification, évaluation et vérification et des Ressources humaines. Ces services sont sous la supervision du Commissaire du gouvernement à la cinématographie et président actuel M. Jacques Bensimon. L'Office national du film du Canada connaît un rayonnement international impressionnant. Titulaire de nombreux prix pour ses artistes, pour la qualité de ses documents audiovisuels et pour l'institution dans son ensemble, l'ONF innove aussi en matière de technologie cinématographique. En effet, ses cinéastes et techniciens prennent part à l'invention de nouveaux produits et améliorent ceux déjà existants. Cette organisation a également mise sur pied une Division de la recherche et du développement qui contribue à le tenir bien informé. Elle explore des nouvelles avenues tant en production qu'en distribution. Ces dernières réalisations sont la CinéRobothèque et CinéRoute. Source: Site de Office national du film du Canada: http://www.onf.ca/

Custodial history

Scope and content

Le fonds témoigne de l'enseignement, des étudiants et des activités et événements survenus à l'Université de Montréal dans les années 1940 à 1960 (inclusivement). Le fonds est constitué de vidéos réalisés à partir de chutes de films concernant divers événements et activités reliés à l'Université de Montréal entre 1943 et 1967.

Notes area

Physical condition

Immediate source of acquisition

Arrangement

Language of material

Script of material

Location of originals

Availability of other formats

Restrictions on access

Terms governing use, reproduction, and publication

Finding aids

Associated materials

Related materials

Accruals

Alternative identifier(s)

Standard number area

Standard number

Access points

Subject access points

Place access points

Name access points

Genre access points

Control area

Description record identifier

RDAQ-46-P 265

Institution identifier

Rules or conventions

Status

Level of detail

Dates of creation, revision and deletion

2015-03-30

Language of description

  • French

Script of description

Sources

Accession area

Related subjects

Related people and organizations

Related places

Related genres