Fonds P580 - Fonds E. Henri Talbot

Title and statement of responsibility area

Title proper

Fonds E. Henri Talbot

General material designation

Parallel title

Other title information

Title statements of responsibility

Title notes

Level of description

Fonds

Repository

Reference code

CA QUEBEC P580

Edition area

Edition statement

Edition statement of responsibility

Class of material specific details area

Statement of scale (cartographic)

Statement of projection (cartographic)

Statement of coordinates (cartographic)

Statement of scale (architectural)

Issuing jurisdiction and denomination (philatelic)

Dates of creation area

Date(s)

  • 1915-1988 (Creation)

Physical description area

Physical description

5,17 mètre(s) linéaire(s) de document(s) textuel(s) 6789 dessin(s) d'architecture 960 photographie(s) 9 dessin(s) 18 peinture(s) 2 gravure(s)

Publisher's series area

Title proper of publisher's series

Parallel titles of publisher's series

Other title information of publisher's series

Statement of responsibility relating to publisher's series

Numbering within publisher's series

Note on publisher's series

Archival description area

Name of creator

Biographical history

Fils aîné de Pierre-Gustave Joly de Lotbinière et de Julie-Christine Chatier de Lotbinière, Henri-Gustave naquit à Epernay (France) en 1829. Après des études à Paris, il rejoignit sa famille au Canada. Il poursuit ses études à Québec, et est reçu membre du barreau canadien en 1855. Député de Lotbinière en 1861, il représente le comté jusqu'en novembre 1885, date à laquelle il résigna son siège, à la suite de l'agitation provoqué par la pendaison de Louis Riel. Il est Premier ministre de la province de Québec de mars 1878 à octobre 1879, puis chef de l'opposition parlementaire de 1879 à 1883, où il céda son poste à Honoré Mercier. Son premier passage en politique se distingue par l'élan qu'il donne à la construction ferroviaire, puisque chargé du ministère des Travaux publics en plus de son poste de premier ministre. De 1885 à 1896, Joly s'éloigne de la politique pour se consacrer à ses affaires, seigneurie et commerce du bois. En 1896, il revient en politique, se faisant élire député de Portneuf. En 1897, il entre dans le cabinet Laurier à titre de ministre du Revenu de l'Intérieur, poste qu'il occupe jusqu'en juin 1900, anné de sa nomination comme lieutenant gouverneur de la Colombie Britannique. En 1906, il revient à Québec, où il meurt en 1908

Name of creator

Name of creator

Biographical history

La Société nationale Samuel de Champlain a été fondée le 3 juillet 1949 dans le but de se vouer à l'exaltation et à la glorification de Champlain comme étant le fondateur du Canada, un héro national, le patron de la jeunesse canadienne et le bienfaiteur de l'humanité pour avoir ouvert le nord continental à la civilisation et au christianisme. Le président de cette société a été, à partir de 1960, M. Georges Boulanger

Name of creator

Name of creator

Name of creator

Name of creator

Name of creator

Name of creator

Name of creator

Administrative history

Name of creator

Administrative history

Name of creator

Administrative history

Name of creator

Administrative history

Name of creator

Administrative history

Name of creator

Administrative history

Name of creator

Administrative history

Name of creator

Administrative history

Name of creator

Administrative history

Name of creator

Biographical history

Eugène-Henri Talbot, fils de l’architecte Eugène-Michel Talbot, est né à Québec le 27 octobre 1905. Il fait ses études élémentaires au pensionnat St-Louis-de-Gonzague et ses études secondaires à l'Institut J. Thomas, rue Stanislas à Québec, qui se distinguait alors par l'enseignement du français et des mathématiques, la géométrie descriptive, la perspective et ses développements. En 1923, il devient membre de la Corporation des techniciens diplômés de la province de Québec. Trop jeune pour entrer à l'université, il fréquente l'École des Beaux-arts de Québec affiliée à l'Université Laval. Il obtient son diplôme d'architecte en 1928 et est admis membre de l'Association des architectes de la province de Québec, obtenant ainsi le droit de pratiquer en 1929. Il est à trois reprises président de la Société des architectes de la région de Québec. M. Talbot conçoit divers bâtiments tels que des écoles primaires et secondaires, des hôpitaux, des édifices religieux, commerciaux et industriels et des résidences. Son œuvre principale demeure l’hôpital de l'Hôtel-Dieu de Québec, projet qui s’est étiré de 1953 à 1969 et comptant à lui seul 1550 dessins d’architecture. Entre 1944 et 1948, il est inspecteur des bâtisses pour la Corporation municipale du village de Giffard. Eugène-Henri Talbot décède en 1986

Custodial history

Les documents composant ce fonds ont été acquis selon une convention de donation signée le 29 octobre 1990

Scope and content

Le fonds Eugène-Henri Talbot est composé de 6789 dessins d’architecture répartis en 388 dossiers. De ces 388 dossiers, 140 concernent des permis de construction et 248 sont des projets architecturaux. Une partie de ces derniers est accompagnée d’un dossier pouvant contenir un devis, de la correspondance, un livre de comptes, un cahier de charges, un ou des contrats, des photographies, des permis, des relevés, des évaluations et des estimés de coût. Le fonds comprend aussi une série d’esquisses et d’aquarelles réalisées au cours de ses années de formation. Ses pièces permettent d’illustrer l’histoire de l’enseignement de l’architecture à l’École des Beaux-arts de Québec dans les années suivant sa fondation en 1922. Fort de sa diversité où se côtoient bâtiments scolaires, religieux, commerciaux et résidences personnelles, ce fonds renferme également des projets d’envergure tels que la construction de l’Hôtel-Dieu de Québec, l’église Notre-Dame du Chemin, l’école polyvalente de Giffard ainsi que l’Église de Giffard. La plupart des projets architecturaux ont pris forme dans les alentours du secteur de Beauport, où a longtemps habité l’architecte, mais également dans le secteur de Sainte-Foy. En ce qui concerne les photographies de ce fonds d’archives, elles sont réparties dans une trentaine de dossiers. On y trouve d'intéressantes pièces relatives à des constructions, à des rénovations et à divers travaux de réfection. Les principaux édifices illustrés sont les églises de Giffard, de Saint-Roch à Québec, de Beauport, les écoles polyvalentes de Giffard et de Charlesbourg ainsi que l’hôpital de l'Hôtel-Dieu de Québec, un Foyer à Charlesbourg et une résidence à Beauport. Les photos sont signées : W.B. Edwards, Livernois Limitée, Photo Moderne Enrg., Studio Georgette, Supreme Studio (Rouyn), Photo Bolduc, Jacques Légaré, Olivier Ferland, E.T. Nesbitt, Studio Roger Bédard, Gaston Alarie, W. Schermer, Malak, Henri Talbot, Montminy & Cie et Jean-Michel Fauquet. Quiconque s’intéresse à l’histoire de l’architecture à Québec trouvera dans ce fonds une source importante de renseignements

Notes area

Physical condition

Immediate source of acquisition

Arrangement

Language of material

Script of material

Location of originals

Availability of other formats

Restrictions on access

Les documents de cette unité ne sont pas accessibles. Pour plus de détails, adressez-vous au personnel de référence

Terms governing use, reproduction, and publication

Finding aids

Associated materials

Related materials

Accruals

Alternative identifier(s)

Standard number area

Standard number

Access points

Genre access points

Control area

Description record identifier

03Q-P580

Institution identifier

Rules or conventions

Status

Level of detail

Dates of creation, revision and deletion

2015-03-30

Language of description

  • French

Script of description

Sources

Accession area

Related genres