Fonds MSS464 - Fonds Gérald Godin

Title and statement of responsibility area

Title proper

Fonds Gérald Godin

General material designation

Parallel title

Other title information

Title statements of responsibility

Title notes

Level of description

Fonds

Reference code

CA QUEBEC MSS464

Edition area

Edition statement

Edition statement of responsibility

Class of material specific details area

Statement of scale (cartographic)

Statement of projection (cartographic)

Statement of coordinates (cartographic)

Statement of scale (architectural)

Issuing jurisdiction and denomination (philatelic)

Dates of creation area

Date(s)

  • 1400-1995 (Creation)

Physical description area

Physical description

7,4 mètre(s) linéaire(s) de document(s) textuel(s) 98 dessin(s) 165 photographie(s) 9 vidéo(s) 5 bande(s) magnétique(s) 1 autre(s) document(s)

Publisher's series area

Title proper of publisher's series

Parallel titles of publisher's series

Other title information of publisher's series

Statement of responsibility relating to publisher's series

Numbering within publisher's series

Note on publisher's series

Archival description area

Name of creator

Biographical history

Écrivain, journaliste et homme politique, Gérald Godin naît à Trois-Rivières en 1938. Il y étudie au Séminaire Saint-Joseph puis effectue un stage au Théâtre des nations, à Paris, en 1962. Très tôt épris de poésie et ce, jusqu'à la fin de sa vie, c'est en 1960 qu'il publie son premier recueil Chansons très naïves". Il publie également des nouvelles, des romans ainsi qu'un essai sur Émile Nelligan. Au cinéma, il écrit, en 1963, les dialogues du film de Michel Brault "Entre la mer et l'eau douce" et, en 1969, alors qu'il travaille à l'Office national du film, il collabore à la réalisation de "On est au coton" de Denys Arcand. Comme journaliste, on le retrouve au "Nouvelliste" de Trois-Rivières de 1959 à 1961 et de 1962 à 1963, après avoir travaillé au "Nouveau journal", à Montréal, de 1961 à 1962. De 1963 à 1969, il est successivement recherchiste et directeur de l'information à la télévision de Radio-Canada, principalement à l'émission "Aujourd'hui". De 1969 à 1974, il est journaliste et directeur général à "Québec-Presse". Ses activités journalistiques l'amènent à collaborer à plusieurs autres périodiques et à participer à la fondation, en 1963, de la revue "Parti pris" et aux éditions du même nom qu'il dirige de 1969 à 1977. De 1975 à 1977, il enseigne, en journalisme et en lettres, à l'Université de Montréal, à l'Université du Québec à Montréal et à l'Université d'Ottawa. C'est en 1976 qu'il est élu pour la première fois député du Parti québécois dans Mercier, puis réélu en 1981,1985 et 1989; au cours de ces mandats, il est principalement ministre des Communautés culturelles et de l'Immigration et ministre responsable de l'application de la "Loi 101". Gérald Godin décède à Montréal en 1994. Son oeuvre, tant littéraire, journalistique que politique a été reconnue par des prix et des hommages dont la Médaille de vermeil du prix de poésie Regain 1961 (Monte-Carlo), le Grand prix littéraire de la Société Saint-Jean-Baptiste de la région des Trois-Rivières en 1970, le Prix de la ville de Montréal et le Prix Québec-Paris en 1987, le Prix Duvernay de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal et la Croix d'officier de l'Ordre national du mérite (France) en 1988; plusieurs certificats témoignent de son engagement auprès des communautés culturelles de Montréal; deux prix, une île et un cégep portent son nom. En 1970, il avait été emprisonné en vertu de la "Loi sur les mesures de guerre""

Name of creator

Biographical history

Marcel Dubé naît à Montréal le 3 janvier 1930. Il fait ses études classiques au collège Sainte-Marie (1943-1951) et entreprend des études de lettres à l'Université de Montréal. Avec quelques amis, dont Guy Godin, Monique Miller, Robert Rivard et Raymond Lévesque, il fonde en 1950 une troupe de théâtre, La Jeune scène, pour laquelle il écrit ses premiers textes dramatiques... Boursier du gouvernement du Québec (1953-1955), il séjourne en France et suit les cours de quelques écoles de théâtre de Paris. Pendant une trentaine d'années, il crée un répertoire dramatique considérable. Écrivain de métier, il rédige de nombreux textes pour l'Office national du film, fait jouer ses pièces et ses téléromans à Radio-Canada (1962-1963) et travaille comme rédacteur au magazine Perspectives" et comme chroniqueur au "Dimanche" (1976-1977). Membre du comité de rédaction des "Écrits du Canada français" depuis 1954, admis à la Société royale en 1959, il reçoit des bourses de la Canada Foundation (1958), du Conseil des Arts du Canada (1959, 1970) et du ministère des Affaires culturelles du Québec (1970). Il mérite en outre de nombreuses distinctions dont le prix Victor-Morin (1966) et le prix David (1973). De 1977 à 1979, il oeuvre au sein du Conseil de la langue française et, depuis 1979, il est directeur général de la Corporation du comité organisateur des Rencontres francophones de Québec. Source: "Dictionnaire des oeuvres littéraires du Québec". - Montréal : Fides, 1982"

Name of creator

Biographical history

Françoise Loranger naît le 18 juin 1913 à Saint-Hilaire. Issue d'un milieu bourgeois, elle hérite d'une soif pour la culture et d'une liberté d’esprit qui guideront toute son œuvre. Elle fera des études en lettres et en sciences dans plusieurs institutions. Elle épouse d’abord, l’avocat Paul Simard, puis en deuxième noces, l’architecte Jean Michaud, avec qui elle réside à Saint-Marc-sur-Richelieu pendant une vingtaine d'années. Romancière et dramaturge, elle publie, à partir de l’âge de 17 ans, des nouvelles dans diverses revues québécoises, dont la "Revue populaire", le "Bulletin des agriculteurs", la "Revue moderne", le "Quartier latin". Avec Robert Choquette et Paul L'Anglais, elle écrit en 1939 ses premiers textes pour la radio. Son roman "Mathieu" paraît en 1949 et devient un classique de la littérature québécoise. Puis, à partir des années 1950, elle se tourne vers la télévision et la scène. Elle est l’auteure de plusieurs téléthéâtres, téléromans et adaptations de textes russes. D’abord diffusé à la radio, son texte "Sous le signe du Lion" connaît aussi du succès à la télévision et fera l’objet d’une publication en 1993 aux éditions Leméac. Au théâtre, le Rideau Vert présente en 1965 sa première pièce "Une maison... un jour", qui sera présentée en tournée en France et en URSS. En 1968, elle abandonne le théâtre psychologique traditionnel pour s’inspirer des successeurs d’Antonin Artaud. Le public est invité à monter sur scène dans sa pièce "Double jeu". Ses pièces politiques et contestataires "Le chemin du Roy" et "Médium saignant" provoquent la controverse. Sa pièce "Encore cinq minutes" lui vaut le prix du Gouverneur général du Canada en 1968. Elle s’aventure aussi dans l’écriture cinématographique mais les scénarios demeurent inédits. Après les années 1970, elle poursuit une quête spirituelle et ne participe plus qu’à quelques projets d’écriture. Elle décède le 6 avril 1995 à Montréal. SOURCES "Dictionnaire des auteurs de langue française en Amérique du Nord" / Réginald Martel... [et al.]. - Montréal : Fides, 1989". "The Literary Encyclopedia" : http://www.litencyc.com/php/speople.php?rec=true&UID=5233 "L’île, l’infocentre littéraire des écrivains québécois" : http://www.litterature.org/recherche/ecrivains/loranger-francoise-308/ Centre d’histoire de Saint-Hyacinthe : http://www.archivessh.qc.ca/culture/litterature/francoise_loranger.html Centre des auteurs dramatiques : http://www.cead.qc.ca/repw3/lorangerfrancoise.htm

Name of creator

Biographical history

Name of creator

Biographical history

Écrivain et artiste, Claude Gauvreau naît à Montréal en 1925. Renvoyé du Collège Sainte-Marie, il suit des cours de philosophie à l'Université de Montréal. Il écrit ses premiers poèmes et de courtes pièces de théâtre alors qu'il est encore adolescent. Les entrailles", rédigés de 1944 à 1946, sont ses premiers "objets dramatiques"; "Bien-être", qu'il monte avec Muriel Guilbaut en 1947, en fait partie. À cette époque, il découvre l'art moderne auprès de son frère Pierre puis de Paul-Émile Borduas. Il participe aux rencontres des automatistes et signe le manifeste "Refus global" en 1948. À partir de la fin des années 1940, plusieurs de ses articles critiques, dans lesquels il défend l'art moderne, paraissent dans des journaux étudiants, des journaux libéraux et des revues de gauche dont le "Quartier latin", "Le haut-parleur", "L'autorité du peuple", etc. En 1949, à la demande du compositeur Pierre Mercure, il signe le livret d'opéra "Le vampire et la nymphomane". En 1950, il entreprend la rédaction de son premier recueil de poésie pure "Étal mixte" qui ne sera publié qu'en 1968, avec six de ses dessins. Au cours des années 1950, il écrit ses premiers textes radiophoniques, joués sur les ondes de Radio-Canada et parfois diffusés sous le nom de Muriel Guilbault; la pièce "Le Coureur de marathon" lui vaut le Canadian Radio Award en 1952. À la suite du suicide de Muriel Guilbault, également en 1952, il écrit "Beauté baroque", roman moniste à sa mémoire. Il organise, en 1954, la dernière exposition collective automatiste "La matière chante". De 1955 à 1965, il effectue plusieurs séjours en hôpital psychiatrique. Toutefois, tant en liberté qu'en internement, il continue à écrire, dessiner et participer à des récitals de poésie. Il se donne la mort en juillet 1971 alors que le Théâtre du nouveau monde s'apprête à jouer son oeuvre capitale "Les oranges sont vertes". Peu de ses oeuvres ont été publiées de son vivant. Ses "Oeuvres créatrices complètes" ont paru en 1977. Sa correspondance avec Jean-Claude Dussault, qui remonte à 1949-1950 et à laquelle il donna par la suite le titre de "Lettres à un fantôme" a paru en 1993 sous le titre "Correspondance". Sur scène, Janou Saint-Denis monta deux de ses courtes pièces, "La jeune fille et la lune" et "Les grappes lucides", en 1958"

Name of creator

Biographical history

Name of creator

Biographical history

Custodial history

Les documents ont été acquis de Pauline Julien en 1998

Scope and content

Le fonds contient l'ensemble des manuscrits littéraires de Gérald Godin; des manuscrits et des dossiers relatifs à ses activités en journalisme (« Le Nouvelliste », émission « Aujourd'hui », « Québec- Presse », etc.), en cinéma (« Entre la mer et l'eau douce », lequel dossier comprend un projet de Marcel Dubé et un scénario de Françoise Loranger, etc.), en littérature (textes ou lettres de Claude Gauvreau, Réjean Ducharme, etc.), en édition (Éditions Parti pris, etc.), en politique; une volumineuse correspondance, principalement avec Paul Chamberland, Robert Cliche, Pauline Julien et Gaston Miron; des papiers et un journal personnels; quelques oeuvres d'autres auteurs; des imprimés; des photographies et autres documents iconographiques (dessins de Gérald Godin, Jordi Bonet et Gérard Tremblay, etc.); des documents audiovisuels (enregistrements sonores d'oeuvres de Gérald Godin, interviews à teneur journalistique et politique, etc.). L'acquisition de 2008 comprend des écrits de Gérald Godin et d'autres auteurs, de la correspondance, des dossiers professionnels, des papiers et carnets de notes personnels, des papiers financiers, des cartes d'identité, des journaux intimes, des imprimés de Gérald Godin et d'autres auteurs, des coupures de presse et de périodiques, des écrits littéraires et politiques; des documents iconographiques (dessins, affiche, caricature), des photographies, des documents sonores et un objet remis avec le prix Regain

Notes area

Physical condition

Immediate source of acquisition

Arrangement

Language of material

Script of material

Location of originals

Availability of other formats

Restrictions on access

Terms governing use, reproduction, and publication

Reproduction interdite sans l'autorisation préalable écrite du détenteur des droits

Finding aids

Liste sommaire du fonds Gérald Godin

Associated materials

Related materials

Accruals

Alternative identifier(s)

Standard number area

Standard number

Access points

Place access points

Genre access points

Control area

Description record identifier

06M-MSS464

Institution identifier

Rules or conventions

Status

Level of detail

Dates of creation, revision and deletion

2015-03-30

Language of description

  • French

Script of description

Sources

Accession area