Fonds Jean-Bergeron.

Identity area

Type of entity

Authorized form of name

Fonds Jean-Bergeron.

Parallel form(s) of name

Standardized form(s) of name according to other rules

Other form(s) of name

Identifiers for corporate bodies

Description area

Dates of existence

History

Jean Bergeron est né le 12 décembre 1915, de Joseph-Donat Bergeron et d'Ernestine Parent, à Iberville. En 1920, sa famille déménageait sur la rue Limoge à Sorel, à cause du travail de son père : il était ingénieur en mécanique pour les chemins de fer. Jean Bergeron commence ses études à l'Académie du Sacré-Coeur, à Sorel, puis il les poursuit au Collège Commercial de Victoriaville. Au Collège des frères du Sacré-Coeur, il excellait déjà dans l'acrobatie et se fabriquait des trapèzes dans ses loisirs, pour pratiquer chez lui. <br/><br/>En 1934, il a travaillé comme gardien à la plage municipale de Sorel. En 1935, Jean naviguait sur les dragues pour Marine Industrie Ltd, sur le lac Saint-Pierre, et en 1936, sur la drague "Capitaine Saurel" pour le cimetière de bateaux de Marine Industrie Ltd.<br/><br/>En 1936, Jean devient un des fondateurs du Cercle dramatique de Sorel et en sera le directeur athlétique. Durant ses loisirs, en 1937, il commença à organiser des spectacles d'acrobaties pour les Tombola en plein air, au profit des bonnes oeuvres. Son principal numéro consistait à monter sur un câble et d'en redescendre à reculons. Son nom d'artiste, "AVARO", vient de la phrase suivante : Admirons Votre Appui, Réalisons Oeuvres.<br/><br/>En 1939, la Deuxième Guerre mondiale est déclarée et Jean doit aller naviguer sur les dragues de Marine Industrie Ltd, à Valleyfield. Par la suite, il fut appelé dans l'armée et partit suivre l'entraînement. Cependant, on l'exempta, à cause de son travail.<br/><br/>En 1942, il rencontra Mérici Hébert et, dans la même année, Marine Industrie Ltd le rappella au chantier de Sorel, pour la construction de bateaux de guerre. Cette fois, son travail était d'opérer une grue à pont roulant. <br/><br/>Le 13 mai 1944, il épousa Mérici Hébert, à la Cathédrale de Valleyfield. À cette époque, il devint également un des fondateurs du Gymnase Sorel.<br/><br/>Le 8 juin 1945, Monique, leur premier enfant, naissait. En 1947, Jean et sa famille commençait à faire des spectacles d'acrobaties sur le toit de leur voiture. Monique avait deux ans et faisait quelques tours avec son père. Ainsi, Jean avait créé la famille Avaro. Deux garçons vinrent s'ajouter à la famille : Roger, né le 31 janvier 1949 et Mario, né le 8 décembre 1954. Elle a également eu deux chiens savants, pour compléter ses numéros : Queeny, puis Mickey.<br/><br/>La famille Avaro partait faire une tournée dans la province de Québec tous les ans, à l'été (pendant les vacances scolaires), et le reste de l'année, pendant les congés et les fin de semaines.<br/><br/>Parmi les faits marquants de leurs périples, la famille Avaro a été l'invité du Cirque Alphonsino, à la télévision de Radio-Canada, en 1956. De plus, en 1960, elle donnait un spectacle à New York, pour un centre d'aide aux délinquants juvéniles, et en 1965, elle a participé au programme de sécurité routière "Prudentia". D'autre part, même si la famille Avaro ne se produisait plus en spectacle, en 1988, elle a aussi participé à l'émission "Caméra 88".<br/><br/>Chaque année, elle a donc fait plus de 10 000 milles et en 20 ans, elle a eu 12 voitures différentes (de 1947 à 1967).<br/><br/>En 1950, ils se sont établis dans une maison de la rue Saint-François, dans le village de St-Joseph-de-Sorel. En 1954, la ville de Tracy fut fondée et la rue Saint-François devînt le boulevard Cournoyer.<br/><br/>Jean Bergeron a pris sa retraite en 1982, après 46 ans de travail chez Marine Industrie Ltd. Dans ses loisirs, il s'est beaucoup intéressé à la généalogie et à l'histoire. Aussi a-t-il été membre de la Société historique Pierre-de-Saurel inc., de 1984 à 1996. De plus, ses enfants lui ont donnés 12 petits-enfants, qui lui rendaient souvent visite.<br/><br/>Jean Bergeron est décédé le 5 février 1996

Places

Legal status

Functions, occupations and activities

Mandates/sources of authority

Internal structures/genealogy

General context

Relationships area

Access points area

Subject access points

Place access points

Occupations

Control area

Authority record identifier

Institution identifier

Rules and/or conventions used

Status

Level of detail

Dates of creation, revision and deletion

Language(s)

Script(s)

Sources

Maintenance notes

  • Clipboard

  • Export

  • EAC

Related subjects

Related places