Fonds P669 - Fonds Jean-Jacques Bertrand

Title and statement of responsibility area

Title proper

Fonds Jean-Jacques Bertrand

General material designation

Parallel title

Other title information

Title statements of responsibility

Title notes

Level of description

Fonds

Repository

Reference code

CA QUEBEC P669

Edition area

Edition statement

Edition statement of responsibility

Class of material specific details area

Statement of scale (cartographic)

Statement of projection (cartographic)

Statement of coordinates (cartographic)

Statement of scale (architectural)

Issuing jurisdiction and denomination (philatelic)

Dates of creation area

Date(s)

  • 1937-1971 (Creation)

Physical description area

Physical description

8,38 mètre(s) linéaire(s) de document(s) textuel(s) 6 carte(s) 2 dessin(s) d'architecture 1305 photographie(s) 10 bande(s) magnétique(s) 14 film(s)

Publisher's series area

Title proper of publisher's series

Parallel titles of publisher's series

Other title information of publisher's series

Statement of responsibility relating to publisher's series

Numbering within publisher's series

Note on publisher's series

Archival description area

Name of creator

Biographical history

Petit-fils de Louis-Arthur Giroux, conseiller législatif, et fils de Jean-Jacques Bertrand, Premier ministre du Québec d'octobre 1968 à mai 1970, Jean-François Bertrand naît à Cowansville, le 22 juin 1946. Sa mère, Gabrielle, s'engagera également en politique et siégera comme députée conservateur à la Chambre des Communes. Le jeune Bertrand fréquente l'école primaire Saint-Jean-de-Sweetsburg, l'école secondaire Saint-Léon à Cowansville et le séminaire Saint-Jean où il obtient un baccalauréat ès arts en 1966. Il entreprend alors des études universitaires à l'Université Laval de Québec et y obtient, trois ans plus tard, une licence en science politique. Boursier du Gouvernement français (1970-1971) et du Conseil des arts (1971-1973), Jean-François Bertrand poursuit des études en sciences de l'information à l'Institut français de Presse de l'Université de Paris où il est diplômé en 1971, puis des études en communications de masse à la Faculté de droit, de sciences économiques et sciences sociales de l'Université de Paris. Après un stage d'études et de recherches à l'O.R.T.F. à Paris entre 1970 et 1972, et un bref séjour à Radio-Canada en 1973, il joint le groupe IQOP (Institut québécois d'opinion publique) à titre de directeur général (1972-1973), puis il accepte ensuite un poste de professeur en communications à l'Université Laval (1973-1977) où il assume en outre la direction du programme de relations publiques (1975-1976). Ces activités multiples n'empêchent toutefois pas l'universitaire de se rallier aux rangs du Parti québécois. Membre de l'exécutif national dès 1974, il est élu député de la circonscription électorale de Vanier aux élections générales du 15 novembre 1976. Dès lors, il exerce conjointement ou successivement les fonctions de président du caucus des députés de la région de Québec (1976-1985), d'adjoint parlementaire du ministre des Travaux publics et de l'Approvisionnement (mars 1978), de leader adjoint du gouvernement (septembre 1978), d'adjoint parlementaire du ministre délégué aux Affaires parlementaires (octobre 1979), de ministre des Communications et de leader adjoint du gouvernement (30 avril 1981), de leader du gouvernement (23 février 1982-5 mars 1984) et à nouveau de ministre des Communications (30 avril 1984-12 décembre 1985). Réélu en 1981, Jean-François Bertrand est défait aux élections générales du 2 décembre 1985. Il retourne alors à l'enseignement (chargé de cours à l'Université Laval et à l'ÉNAP) et aux communications comme animateur au poste de radio CHRC à Québec. À l'automne 1989, il remplace Jean Pelletier comme chef du Parti civique et il dirige les troupes de cette formation aux élections municipales de la Ville de Québec, en novembre. Défait par le chef du Rassemblement populaire, l'ex-ministre libéral Jean-Paul L'Allier, il s'engage à nouveau, soit en janvier 1990, dans l'univers de l'information en acceptant un poste de commentateur à Télévision Quatre Saisons. Référence : RÉPERTOIRE DES PARLEMENTAIRES QUÉBÉCOIS, 1867-1978, pp. 48-49

Name of creator

Biographical history

Né à Sainte-Agathe-des-Monts le 20 juin 1916, Jean-Jacques Bertrand termine ses études élémentaires à Sainte-Agathe, ses études secondaires à Saint-Hycinthe, son baccalauréat à l'Université d'Ottawa en 1938, et ses études en droit à l'Université de Montréal en 1941. Admis au Barreau de la province de Québec la même année, c'est à Sweetsburg qu'il entreprend la pratique du droit. Il est, à la même époque, directeur de la compagnie d'Expansion industrielle de Cowansville et secrétaire-trésorier des corporations municipales et scolaires de Sweetsburg, soit de 1942 à 1948. Le 14 octobre 1944, il épouse, à Sweetsburg, Marie-Thérèse-Gabrielle Giroux qui lui donne sept enfants. En 1948, débute sa carrière politique alors qu'il est élu député de l'Union nationale à l'Assemblée législative de Québec dans la circonscription de Missisquoi. Il sera d'ailleurs réélu en 1952, 1956, 1960, 1966 et 1970. Le 17 décembre 1954, Bertrand est nommé adjoint parlementaire du ministre des Terres et Forêts et ministre des Ressources hydrauliques. Nommé ministre des Terres et Forêts le 30 avril 1958, il occupe cette fonction jusqu'au 8 janvier 1960, date à laquelle il devient ministre de la Jeunesse et ministre du Bien-être social. C'est en 1961 qu'il est défait comme candidat à la direction de l'Union nationale. Du 16 juin 1966 au 31 octobre 1967, il est ministre de l'Éducation, puis ministre de la Justice du 16 juin 1966 au 2 octobre 1968. Au décès du Premier ministre Daniel Johnson, il devient chef intérimaire de l'Union nationale, puis Premier ministre et président du Conseil exécutif du 2 octobre 1968 au 12 mai 1970. Il occupe en même temps les postes de ministre de la Justice et des Affaires intergouvernementales, puis celui des Finances. Lors du congrès du 21 juin 1969, il est confirmé chef de l'Union nationale et il dirige l'Opposition officielle du 12 mai 1970 au 19 juin 1971. Tout au long de sa carrière, il s'est vu décerner des doctorats "honoris causa" par différentes universités. Il décède le 22 février 1973, à Montréal. Référence : RÉPERTOIRE DES PARLEMENTAIRES QUÉBÉCOIS : 1867-1978, p. 49

Custodial history

Les documents proviennent de Madame Gabrielle G. Bertrand et ont été acquis selon une convention de donation signée le 19 mai 1983. Les documents filmiques de ce fonds ont été obtenus des Archives nationales du Canada en mai 1991. Le contenant 1987-07-001/128 provient du Fonds Robert Bourassa (P705)

Scope and content

Ce fonds d'archives témoigne des activités d'un homme politique, Jean-Jacques Bertrand, en tant que député, ministre et Premier ministre, surtout entre 1948 et 1970. Il fait également état de la carrière de cet homme en tant qu'étudiant et stagiaire dans l'étude de Monsieur Louis-Arthur Giroux, de même que de sa vie familliale avec son épouse et ses enfants. Ce fonds est divisé en trois sections. D'abord, nous retrouvons les dossiers concernant ses fonctions de députés, de ministre et Premier ministre. Ceux-ci concernent plus particulièrement les élections provinciales (1948-1970), le rôle de Bertrand comme député du comté de Missisquoi (1940-1970) et celui d'adjoint parlementaire (1954-1955), le ministère des Terres et Forêt (1946-1960), le ministère de la Jeunesse et du Bien-être social (1944-1966), le ministère de la Justice (1968), les relations fédérales-provinciales et la Constitution (1947-1970), les projets de lois (1941-1968), la Commission Gendron (1954-1970). S'y retrouve aussi de la correspondance adressée au Premier ministre (1968-1969) et autres personnes. Viennent ensuite les documents relatifs à l'Union nationale et ses divers congrès. Nous y trouvons, entre autres, de la correspondance, des discours et communiqués de presse, de même que des documents concernant les assemblées publiques. Enfin, les documents personnels comprennent de la correspondance, des notes biographiques et généalogiques et divers autres documents. D'autres documents sont définis par une caractère nominatif avec embargo de consultation: pour une période de 50 ans (1940-1970), pour une période de 70 ans (1937-1970) et pour une période de 100 ans (1958-1969). En ce qui concernent les documents photographiques du fonds, ils se démarquent par leur caractère politique et témoignent des fonctions de député, ministre et Premier ministre. Ainsi, ils rendent compte des campagnes électorales, inaugurations, visites de chefs d'état, réunions liées à l'Union nationale, conférences fédérales-provinciales et aux funérailles de Daniel Johnson. Nous y trouvons également des reportages sur divers lieux du comté de Missisquoi, ainsi que des pièces relatives à la famille Bertrand, aux membres du Barreau de Bedford et à des remises de doctorats honorifiques. Certains des termes rattachés ont été extraits de descriptions à des niveaux inférieurs apparaissant dans l'instrument de recherche. Les films se rapportent principalement à Jean-Jacques Bertrand. Nous y trouvons un document intitulé UN PORTRAIT... DE FAMILLE et un autre relatant sa dernière campagne électorale, en avril 1970, en compagnie de son épouse Gabrielle et des candidats de l'Union nationale, tels Mario Beaulieu, Jean-Guy Cardinal, Marcel Masse, Jean-Noël Tremblay. Les autres documents filmiques présentent une conférence de presse dévoilant le programme électoral, en plus de quelques parties d'émissions diffusées sous le titre QUÉBEC DIALOGUE, avec des ministres comme Marcel Masse, Jean-Noël Tremblay et Clément Vincent. Les bandes sonores contiennent, enfin, des discours et des causeries avec, entre autres, les Libéraux André Gauthier, Jean Lesage, Alcide Courcy et les unionistes Daniel Johnson, Gérald Martineau et Antonio Talbot

Notes area

Physical condition

Immediate source of acquisition

Arrangement

Language of material

Script of material

Language and script note

Français et anglais

Location of originals

Availability of other formats

Restrictions on access

Les documents de moins de 100 ans cédés par un ancien ministre sont accessibles uniquement sur autorisation du responsable de l’accès de Bibliothèque et Archives nationales du Québec, en réponse à une demande écrite

Terms governing use, reproduction, and publication

Finding aids

Associated materials

Related materials

Accruals

Alternative identifier(s)

Standard number area

Standard number

Access points

Genre access points

Control area

Description record identifier

03Q-P669

Institution identifier

Rules or conventions

Status

Level of detail

Dates of creation, revision and deletion

2015-03-30

Language of description

  • French

Script of description

Sources

Accession area

Related genres