Fortier, Paul-André, 1948-

Identity area

Type of entity

Person

Authorized form of name

Fortier, Paul-André, 1948-

Parallel form(s) of name

Standardized form(s) of name according to other rules

Other form(s) of name

Identifiers for corporate bodies

Description area

Dates of existence

History

Chorégraphe, danseur, professeur et administrateur, Paul-André Fortier est né en 1948 à Waterville, en Estrie. Il débute sa carrière dans le domaine de la danse dans les années 70 au cœur même de l’une des aventures chorégraphiques les plus novatrices du Québec et du Canada, celle du Groupe Nouvelle Aire. Avant même de chorégraphier, il s’est distingué immédiatement comme un interprète à la forte présence, élégant et raffiné. Il a été de tous les projets de cette période, ceux de ses maîtres et ceux de ses pairs, dont Édouard Lock et Daniel Léveillé. En 1979, il crée sa propre compagnie, Théâtre Danse Paul-André Fortier, qui devient, en 1983, Fortier Danse-Création. En 1986, il fonde, avec Daniel Jackson, Montréal Danse, où il est chorégraphe et codirecteur jusqu’en 1989, date à laquelle il accepte un poste de professeur de chorégraphie à l’Université du Québec à Montréal. Au cours de ces années, il tente l’aventure solo avec une trilogie (Les males heures en 1989, La tentation de la transparence en 1991 et Bras de plomb en 1993) à laquelle s’est jointe à deux reprises Betty Goodwin. Suite à cette rencontre déterminante, Paul-André Fortier privilégiera des collaborations avec d’autres créateurs, dont l’artiste visuel Pierre Bruneau, le compositeur Alain Thibault et les artistes vidéo Patrick Masbourian et Takao Minami. Depuis, il s’est produit à de nombreuses reprises en tournée et s’est imposé tant à l’échelle nationale qu’internationale. En 1998, après avoir quitté son poste d'enseignant à l'université pour se consacrer totalement à la formation, à la chorégraphie et au spectacle, Paul-André Fortier réalise Jeux de fous, une œuvre crue et nerveuse portant sur les contradictions de la jeunesse. Toujours soucieux d'éduquer le public, il propose des ateliers aux spectateurs, surtout des adolescents. Jeux de fous attire un public important en France et au Canada. En 2001, il chorégraphie sa deuxième œuvre pour la jeunesse, MVTS (pièce urbaine), pour les élèves de dernière année du Centre national de danse contemporaine (CNDC) à Angers, en France. Il crée ensuite les chorégraphies Tensions (2001), Lumière (2004) et Solo 1 x 60 - Un jardin d’objets (2006). En 2006, il crée Solo 30 x 30 – trente minutes-trente jours, un numéro ambitieux qu’il exécute tous les jours à la même heure pendant 30 minutes et 30 jours sur 30 scènes extérieures dans différentes villes en Amérique, en Europe et en Asie. En 2008, invité par le Ballet de Lorraine à Nancy, Paul-André Fortier crée Spirale, une œuvre pour douze danseurs. Peu après, il présente sa toute dernière création Cabane en collaboration avec l’artiste Rober Racine au festival TransAmériques. De 1993 à 1995, Paul-André Fortier est consultant en danse auprès du Conseil des arts du Canada et président du Regroupement québécois de la danse de 1994 à 1995. Il est vice-président du Conseil des arts et des lettres du Québec de 1998 à 2003 et artiste résidant à la Place des Arts de Montréal de 2003 à 2007. Au cours de sa carrière, Paul-André Fortier a créé plus de 30 œuvres pour lui-même ainsi que pour d’autres, dont Les Grands Ballets Canadiens de Montréal, Danse Partout, Margie Gillis, Peggy Baker et Susan Macpherson. Il a d’ailleurs été récipiendaire du prestigieux prix de chorégraphie Jean A. Chalmers et d’un prix Dora Mavor Moore

Places

Legal status

Functions, occupations and activities

Mandates/sources of authority

Internal structures/genealogy

General context

Relationships area

Access points area

Occupations

Control area

Authority record identifier

Institution identifier

Rules and/or conventions used

Status

Level of detail

Dates of creation, revision and deletion

Language(s)

Script(s)

Sources

Maintenance notes

  • Clipboard

  • Export

  • EAC