Showing 21 results

Archival description
Chapleau, Joseph-Adolphe, sir, 1840-1898
Advanced search options
Print preview View:

Lettre de Félix-Gabriel Marchand à Sir Joseph-Adolphe Chapleau

Correspondance personnelle : Transmet la lettre de Mgr Bruchési datée du 22 novembre, soulignant que l’abandon du projet de loi de l’Instruction publique créerait de l’agitation dans la province, entraînerait la démission de plusieurs ministres, et produirait des conséquences si graves qu’il ne peut en assumer la responsabilité

Lettre de Sir Joseph-Adolphe Chapleau à Félix-Gabriel Marchand

Ses vues sont conformes à celles du Cabinet au sujet du projet de loi de l’Instruction publique. Suggère que la correspondance échangée à ce sujet (particulièrement avec Mgr Bruchési) demeure confidentielle jusqu’au moment où il sera nécessaire de la communiquer à la Chambre. Inclut copie de la réponse marquée Privée, qu’il a donnée le 24 novembre à la dépêche de Bruchési du 22 novembre. L’annonce de l’inscription du projet de loi de l’Instruction publique dans le discours du Trône ne pouvait être supprimée à cause de l’éventualité d’une division dans le cabinet, de l’état d’esprit de la minorité protestante et parce que l’intervention du gouvernement en éducation est nécessaire sur le plan administratif. Des garanties absolues ont été ou sont accordées à l’Église. Il s’oppose à toute politique exprimant de la « défiance » à l’endroit des bonnes dispositions du gouvernement envers l’Église. Le sens du bill : Concours efficace du gouvernement et impulsion encore plus vigoureuse aux choses de l’éducation. N.B. À l’endos « Confidentiel » Copie d’une lettre de Sir Adolphe Chapleau à Mgr Bruchési : Remise à l’Honorable M. Marchand le 7 décembre 1897 E.D

Fonds René-Adolphe Caron

  • CA QUEBEC P23
  • Fonds
  • 1852-1909

Le fonds témoigne surtout des activités professionnelles de René-Adolphe Caron, député conservateur à la chambre des Communes de 1873 à 1900 et renseigne également sur sa vie personnelle. Les chercheurs intéressés, entre autres, par l'histoire politique canadienne, les compagnies minières ainsi que la construction des chemins de fer vers la fin du 19e siècle, trouveront des documents illustrant ces principaux sujets. Le fonds est constitué de documents textuels et de cartes et plans se rapportant à Adolphe Caron. Signalons, par exemple, des notes et des devoirs scolaires, des brouillons ainsi que des discours prononcés, des adresses de bienvenue et de félicitations, des listes électorales, des bulletins de présentation, de la correspondance, des articles de revues et de journaux, des prospectus, des cartes géologiques, des cartes minières, de la documentation, des diplômes et des certificats. On retrouve aussi des papiers appartenant à Alice Caron, fille d'Adolphe Caron. Les documents sont classés selon l'ordre suivant : Le contenant P23/1 est constitué de notes d'étudiant et de devoirs sur l'histoire, la géographie, la philosophie, le droit civil, le droit commercial, les langues, des cours de Procédures (cours de droit) allant de 1856 à 1889, c'est-à-dire, du Petit Séminaire de Québec à McGill ; Le contenant P23/2 est constitué des discours soit : aux Communes concernant le projet de loi de la milice en 1883 ; lors du dévoilement des monuments à Landy's Lane en 1889 et à Châteauguay en 1895 ; lors du dévoilement des monuments à la mémoire de John A. Macdonald, sur les écoles du Manitoba ainsi qu'à la Baie des Pères dans le comté de Pontiac en 1895. Il est également composé de listes électorales et de discours lors des élections fédérales de 1874 et 1882 dans le comté de Québec ainsi qu'un certificat déclarant Caron élu aux élections de 1874. Des adresses de bienvenue et de félicitations ont été rédigées par les citoyens du comté de Québec lors de sa nomination comme ministre de la Milice et de la Défense ; Le contenant P23/3 est constitué de correspondance, de prospectus, de cartes et plans de mines et de compagnies minières tel que : Barachois mining Co, Wine Harbor property, Bonanza mines, Desbarats property, East kootenay District, Nelson poorman Gold Mining Co. Ltd., Sulfied Mine, Howard mine, Terminal City Company (Ltd), Fire Mountain gold mining company Ltd., ainsi que de la documentation sur les placements miniers au Mexique ; Le contenant P23/4 est constitué de documentation sur le chemin de fer du Lac St-Jean, le transport de marchandises lourdes (The Monorail Portable Railway), la cause civile appelant la Compagnie du Grand Tronc de Chemin de Fer du Canada à la cours inférieure et supérieure du Québec, le Bill privé en vue d'amender et consolider les lois relatives à la Corporation et à la Cour du Recorder de la Cité de Québec. On retrouve également trois diplômes dont un, révélant Caron membre de l'institut canadien Français de la Cité d'Ottawa en 1886. Les contenants P23/5 à 8 sont constitués d'albums contenant des invitations à des dîners, des banquets, des bals, des pique-niques, des concerts et des mariages. On retrouve aussi des cartes de menus, des coupures de presse sur le discours de Hector L. Langevin lors du dévoilement du monument Cartier à Ottawa le 29 janvier 1885 (P23/7) ainsi que de coupures de presses concernant le décès de Sir Georges-Étienne Cartier (P23/8) ; Le contenant P23/9 est constitué d'un album contenant des coupures de presse ayant trait au rôle politique de Caron entre 1885 et 1891. Les coupures de presse concernent l'exécution de Louis Riel, la Rébellion du Nord-Ouest, le 9e bataillon commandé par le colonel Guillaume Amyot, les écoles d'infanteries, les élections de 1887 ainsi que les relations avec des hommes politiques tels que John A. Macdonald, Langevin, Edward Blake, Wilfrid Laurier et Adolphe Chapleau. On retrouve également des notes d'histoire littéraire manuscrites ainsi qu'un traité des obligations (notes de cours de droit). Le contenant P23/10 est constitué d'un album contenant de la correspondance concernant l'élévation de Caron au titre de chevalier commandeur de l'ordre de Saint-Michel et Saint-Georges entre 1885 et 1887. Le contenant P23/11 est constitué de notes d'étudiante et de devoirs appartenant à Alice Caron, fille d'Adolphe Caron, sur l'histoire littéraire, l'histoire de l'Église, l'histoire politique, la géographie, l'arithmétique, ainsi que d'une lettre de sa mère. Le contenant P23/12 contient des hommages et des documents honoriques adressés à Caron datant de 1881 à 1892. Il s'agit de documents de grandes dimensions. Le fonds contient finalement 11 cartes portant les titres suivants: Carte montrant la tracé du chemin de fer de Québec au Lac St-Jean tel qu'arpenté en 1880 (4 cartes), Carte régionale de la Province de Québec, Plan des feux du 6 juillet 1852 dans la ville de Montréal, Map of part North-West Territory Shewing Grazing country adjoining the Rocky Mountain, Map of part of the Rainy River District Exhibiting the county in the Ricinity of Manitou Eagle and Wabgoon Lakes Province of Ontario 1897, [Plan des terrains réclamés pour les mines d'or], Plan of claims Bonanza Skookum Culch Klondyke (2 cartes)

Caron, Adolphe, sir, 1843-1908

Lettre du curé Labelle à J.-A. Chapleau

Ce dossier contient une lettre du curé Antoine Labelle à l'honorable Joseph-Adolphe Chapleau. Datée de Québec, le 29 décembre 1890, et écrite sur le papier du Département de l'Agriculture et de la Colonisation, son contenu se rapporte au retrait de la vie politique du curé. En cela, il suit « les décrets de Rome... car autrement l'obéissance ne serait plus une vertu ». Le curé Labelle explique à mots couverts le rôle des parties dans cette affaire : celui des conservateurs, celui du premier ministre Honoré Mercier, celui de Chapleau qui « en aurait bénéficié », celui des évêques irlandais qui « veulent avoir la prédominance hiérarchique, malgré leur petit nombre... et mettre la main sur le siège d'Ottawa »

Untitled

Fonds Famille Hector Langevin

  • CA QUEBEC P134
  • Fonds
  • 1672-1967

Le fonds témoigne des activités personnelles et politiques d'Hector Langevin ainsi que des liens qu'il entretenait avec le clergé et les principaux leaders politiques de l'époque. Pour souligner l'apport de l'un des pères de la Confédération canadienne à notre société, le fonds nous lègue la pensée de Langevin à travers ses nombreux écrits. Nous prenons également connaissance de certaines polémiques et dossiers chauds qui ont marqué cette époque (1850-1900). Pensons notamment à tout le dossier concernant la pendaison de Louis Riel et aux troubles du Nord-Ouest. Le fonds contient approximativement 5000 lettres et pièces diverses. La correspondance est classée par ordre alphabétique. On y retrouve des lettres de la famille Langevin comme par exemple celles d'Hector Langevin adressées à sa femme Justine Têtu et à ses filles Hectorine et Léa. On y retrouve surtout de la correspondance avec les principaux leaders économiques ou religieux, notables, intellectuels et politiciens de l'époque (Sir John MacDonald, J.-A. Mousseau, Honoré Mercier, F.-X. Garneau, Thomas Chapais, J.A. Chapleau, Louis-Amédée Papineau, Sir Étienne-Paschal Taché, le Cardinal Elzéar-Alexandre Taschereau etc.). Des dossiers spécifiques concernent Sir George-Étienne Cartier, Charles Chiniquy et Louis Riel. L'on retrouve également des coupures de journaux (Scrap books de 1876 à 1886) des plans, des cartes géographiques, des rapports, des estimés, des lettres ou pièces relatives aux chemins de fer du Canada, aux biens des Jésuites, aux universités canadiennes (Laval et Montréal), aux pêcheries, aux troubles du Nord-Ouest, à l'instruction publique du Nord-Ouest, aux Indiens du Nord-Ouest, aux Affaires municipales de Québec et aux questions constitutionnelles. Le fonds comprend aussi des documents iconographiques qui ont trait aux membres de la famille Langevin, dont Thomas Chapais, à divers lieux, dont le Témiscamingue et la Baie d'Hudson ainsi qu'un voyage dans l'ouest canadien. 21 documents cartographiques viennent compléter ce fonds, dont un plan manuscrit couleur dessiné par Adolphe Larue en 1842, sur lequel on peut voir la propriété et le terrain de Jean Langevin situé au coin des rues Sainte-Ursule et Sainte-Geneviève, dans le but de subdiviser ce terrain en lots à bâtir et un second dessiné par Joseph Hamel en 1860, montrant les limites (anciennes et nouvelles) de la ville de Québec. Aussi plusieurs cartes imprimées concernant les lignes ferroviaires dont le Northern Pacific Railroad, et celui de l'Atlantic and Lake Superior Railway; des cartes du Canada, d'autres concernant les frontières du Labrador, la frontière entre le Québec et l'Ontario et enfin les frontières proposées pour le Québec en 1889. S'ajoutent deux cartes du comté de Richelieu; deux autres concernant la colonisation du Saguenay/Lac-Saint-Jean; un plan du Canal Lachine et un dernier plan du canal proposé pour le Caughnawaga Ship Canal Company's. Certains des termes rattachés ont été extraits de descriptions à des niveaux inférieurs apparaissant dans l'instrument de recherche

Langevin, Hector L. (Hector Louis), sir, 1826-1906 (Famille)

Results 1 to 10 of 21