Showing 12 results

Archival description
Only top-level descriptions BAnQ - Québec Clergé
Print preview View:

Fonds Jacques Panet

  • CA QUEBEC P197
  • Fonds
  • 1781-1848

Le fonds Jacques Panet témoigne de la vie religieuse et paroissiale de L'Islet, essentiellement entre 1780 et 1825. L'ensemble des documents propose un portrait du discours chrétien du prêtre Panet, en plus d'esquisser une image du type de vie de celui-ci et de la population de cette paroisse. En effet, se distinguent des nombreux sermons et professions un inventaire détaillé de biens appartenant à Panet en 1810, ainsi qu'une liste des vases, meubles d'argent et objets précieux que la communauté de L'Islet possédait. En complément, se joint à cet inventaire de biens matériels le dénombrement des âmes communiant de cette paroisse entre 1790 et 1825, un carnet de notes, extraits et citations tirés des Saintes Écritures, en plus d'une liste des noms des Messieurs les Prêtres, Curés et Chanoines qui sont morts depuis l'an 1704, jusqu'en 1780. N'en reste pas moins que les discours religieux écrits et dits par Panet dominent dans ce fonds. Les sujets d'élocution et événements célébrés sont diversifiés, allant d'un "sermon à prêcher à Québec à la vêture de mes soeurs Geneviève et Françoise Panet à la fin janvier 1781" (l'original et une retranscription), à une "conférence sur l'obligation du carême" en date du 13 mars 1803, et passant par différents sermons autour de la Pentecôte de 1805, sur le jugement dernier ou encore sur la persévérance ou la médisance

Panet, Jacques, 1754-1834

Fonds Léger Brousseau

  • CA QUEBEC P16
  • Fonds
  • 1872-1896

Ce fonds d'archives témoigne des activités de Léger Brousseau en tant qu'éditeur, imprimeur et libraire. Il contribue par conséquent à une connaissance accrue de l'histoire littéraire, de l'histoire de la presse, et de l'histoire sociale et économique durant la seconde moitié du 19e siècle. Parmi les documents qui composent ce fonds d'archives, on retrouve 916 lettres originales s'échelonnant entre les années 1872 et 1896. Il s'agit surtout de la correspondance reçue par Léger Brousseau. On y trouve aussi quelques brouillons de lettres écrites de sa main et quelques lettres reçues par Léger Brousseau, fils, R.-Pamphile Vallé et Narcisse-Eutrope Dionne. La plupart des correspondants sont des membres du clergé

Dionne, N.-E. (Narcisse-Eutrope), 1848-1917

Fonds Pierre-Marin Rouph de Varicourt

  • CA QUEBEC P235
  • Fonds
  • 1792-1797

Le fonds d'archives de Pierre-Marin Rouph de Varicourt illustre les relations de ce chanoine avec des membres du clergé canadien-français à la fin du 18e siècle. Il se compose de la correspondance reçue par le chanoine Rouph de Varicourt de Philippe-Jean-Louis Desjardins (18 lettres), Joseph Desplantes-Desjardins (5 lettres) et Pierre Gazel (2 lettres)

Rouph de Varicourt, Pierre-Marie, 1753-1833

Fonds Philippe-Auguste Parent

  • CA QUEBEC P485
  • Fonds
  • 1790-1841

L'essentiel de ce fonds consiste en sermonts de l'abbé Parent. La plupart ne font pas mention de l'auteur ou du propriétaire du document mais indiquent les lieux et dates d'utilisation (Cap St-Ignace, Tracadie et Repentigny entre autres). Quelques notes manuscrites relatives aux sermonts et à certains membres du clergé de l'époque complètent ce fonds

Parent, Philippe-Auguste, 1788-1845

Fonds Jacques Paquin

  • CA QUEBEC P408
  • Fonds
  • 1841-1841

Le fonds Jacques Paquin est un témoin sensible de maints événements ayant marqués l'histoire de la Nouvelle-France. L'abbé Paquin offre un véritable récit du Haut-Canada à l'époque instable des rébellions patriotiques jusqu'à la controversée Acte d'Union. Une narration rendue par un observateur extérieur rend compte des moeurs, fêtes et coutumes du peuple francophone et de son Église, mais le ton change, prenant les couleurs de la subjectivité patriotique, lorsqu'il décrit la venue de Lord Durham et les conséquences qu'elle a entraînées, les condamnations à la pendaison ou à l'exil des Patriotes, et surtout la situation difficile du clergé catholique versus la cour de Grande-Bretagne. En fait, Paquin ne se brime en rien de dénoncer la corruption de l'administration britannique et le pauvre sort de sa patrie. Le fonds est donc composé de l'original du troisième volume des MÉMOIRES SUR L'ÉGLISE DU CANADA ET LEUR PAYS EN GÉNÉRAL DEPUIS LA DÉCOUVERTE EN 1523 JUSQU'À L'ANNÉE 1843, de même que d'une version dactylographiée de ce troisième volume

Paquin, Jacques, 1791-1847

Fonds Archidiocèse de Québec

  • CA QUEBEC P332
  • Fonds
  • 1680-1859

Ce fonds se compose de divers types de documents. On y retrouve : Des mandements manuscrits et imprimés des évêques aux membres du clergé. Des recueils de transcriptions de correspondance de membres de l'épiscopat et du clergé. Un inventaire de registres d'état civil. La transcription de documents concernant le conflit de juridiction entre Mgr Lartigue et Mgr Plessis. Enfin, un examen sommaire de deux pamphlets publiés en 1823 sur le gouvernement ecclésiastique du district de Montréal par un curé du district de Québec

Église catholique. Archidiocèse de Québec

Fonds Abbé Jacques Paquin

  • CA QUEBEC ZC91
  • Fonds
  • 1840-1843

Le fonds Jacques Paquin est un témoin sensible de maints événements ayant marqués l'histoire de la Nouvelle-France. L'abbé Paquin offre un véritable récit du Haut-Canada à l'époque instable des rébellions patriotiques jusqu'à la controversée Acte d'Union. Une narration rendue par un observateur extérieur rend compte des moeurs, fêtes et coutumes du peuple francophone et de son Église, mais le ton change, prenant les couleurs de la subjectivité patriotique, lorsqu'il décrit la venue de Lord Durham et les conséquences qu'elle a entraînées, les condamnations à la pendaison ou à l'exil des Patriotes, et surtout la situation difficile du clergé catholique versus la cour de Grande-Bretagne. En fait, Paquin ne se brime en rien de dénoncer la corruption de l'administration britannique et le pauvre sort de sa patrie. Ce fonds est donc composé d'une copie sur microfilm de l'original des deux premiers volumes des MÉMOIRES SUR L'ÉGLISE DU CANADA

Paquin, Jacques, 1791-1847

Fonds Séminaire du Saint-Sulpice, Paris

  • CA QUEBEC ZF39
  • Fonds
  • 1640-1872

Fondée par Jean-Jacques Olier en 1641, la Compagnie de Saint-Sulpice joua un rôle important dans la fondation de Montréal, grâce à la collaboration étroite qui s'établit, dès 1636, entre Jérôme Le Royer de la Dauversière et M. Olier. En 1663, la Compagnie de Saint-Sulpice se substitua à la Société moribonde des Messieurs et Dames de Montréal, dans l'administration de la seigneurie de Montréal. En 1764, après la cession du Canada, le séminaire de Saint-Sulpice de Paris reconnut, pour des motifs politiques, l'autonomie administrative de celui de Montréal. La plupart des pièces transcrites ont trait à l'histoire ecclésiastique et militaire du Canada. Les volumes 1 à 3 comprennent des documents pour l'histoire de l'Eglise du Canada. Ce sont des ordonnances, des décrets, des mandements des règlements, des brefs, des bulles, des lettres pastorales, des érections de cures, des notes relatives aux paroisses et au clergé et des oraisons funèbres. Une très grande partie de ces documents consiste en de la correspondance touchant la découverte du Mississipi, les missions indiennes, Mgr de Laval, les évêques de Québec et l'évêché de Montréal. Un inventaire sommaire se trouve au début de chacun des volumes. Les documents reproduits sur microfilms sont des transcriptions à l'exception de la première partie du volume 8 portant sur l'Eloge de quelques personnes mortes en odeur de sainteté. Il s'agit d'un photostat

Results 1 to 10 of 12