Showing 74 results

Archival description
Only top-level descriptions Cinémathèque québécoise
Print preview View:

Fonds Alain Chartrand

  • CA QUEBEC 1999.0213.FD
  • Fonds
  • 1970 - 1994

Le fonds est constitué de divers documents qui témoignent des activités professionnelles de Alain Chartrand. On y retrouve plusieurs scénarios, dont ceux de "Le loup blanc" (Brigitte Sauriol, 1973), "La maison de bois cordé" (1981), « Montréal, ville ouverte » (1992), etc. Le fonds contient également des cahiers de production, des plans de travail de films, des coupures de presse et des photographies qui forment une source unique d'information sur le travail de cet important cinéaste.

Cinémathèque québécoise

Fonds Conseil québécois pour la diffusion du cinéma (CQDC)

  • CA QUEBEC 1999.0214.FD
  • Fonds
  • 1961 - 1978

Le fonds est constitué de six séries dont quatre subdivisions générales (1/ Affaires administratives, 2/ Structure organisationnelle, 3/ Ressources financières, 4/ Ressources humaines) et deux subdivisions spécifiques (5/ Diffusion au Québec et au Canada, 6/ Diffusion à l'étranger). Il contient des dossiers relatifs aux modes de diffusion, de la correspondance reçue et échangée entre le C.Q.D.C. et divers organismes à travers le Québec ou à l'étranger ; des dossiers sur les films inscrits au répertoire du C.Q.D.C. et des rapports. Il comprend aussi des dossiers sur des festivals et événements organisés ou parrainés par le C.Q.D.C. Enfin, certains dossiers contiennent des cahiers de projet. Ceux-ci se rattachent aux activités de publication de répertoires et de monographies sur les cinéastes ou à l'organisation d'événements thématiques sur le cinéma québécois. Parmi ces documents, certains sont relatifs aux films suivants : "Où êtes-vous donc ?" (Gilles Groulx, 1969), "La vraie nature de Bernadette" et "La mort d'un bûcheron" (Gilles Carle, 1972 et 1973), "La maudite galette" (Denys Arcand, 1972), "Le martien de Noël" (Bernard Gosselin, 1971), "Les dernières fiançailles" et "On n'engraisse pas les cochons à l'eau claire" (Jean Pierre Lefebvre, 1973), "Faut aller parmi l'monde pour le savoir" (Fernand Dansereau, 1971), "Jeunesse année zéro" (Louis Portugais, 1964), "Le retour de l'Immaculée Conception" (André Forcier, 1971), "Quelques arpents de neige" (Denis Héroux, 1972), "À soir, on fait peur au monde" (François Brault, 1969), "Guitare" (Richard Lavoie, 1974), "Les ordres" (Michel Brault, 1974), "Tu brûles…tu brûles" (Jean-Guy Noël, 1973), etc. Dans les régions, il y a eu plusieurs tournées qui ont eu lieu dans les endroits suivants : Trois-Rivières, Rimouski, Valleyfield, Gatineau, Rouyn, Saint-Césaire, Abitibi, Jonquière, Lanaudière, Estrie, Saguenay Lac-Saint-Jean, Thetford Mines, Gaspé, Kamouraska, Rivière du Loup, Matane, Sept-Îles, Napierville, etc.

Cinémathèque québécoise

Fonds Convergence

  • CA QUEBEC 1999.0215.FD
  • Fonds
  • 1984 - 1988

Le fonds est constitué de dossiers et de documents divers, notamment des lettres, des éléments comptables et des rapports.

Cinémathèque québécoise

Fonds Guy L. et Nancy Coté

  • CA QUEBEC 1999.0216.FD
  • Fonds
  • 1975 - 1991

Ce fonds offre une vue d'ensemble de la carrière de Guy L. Coté. On y retrouve entre autres des documents sur les films qu'il a réalisés et produits, ainsi que sur différents projets de films non réalisés. Nous y retrouvons des scénarios, des transcriptions, des notes de production et des diplômes reflétants des prix et honneurs reçus par M. Coté au cours de sa carrière. Il y a également de la correspondance professionnelle et quelques photographies, notamment en noir et blanc sur "Winter in Canada", une partition musicale du film "Railroaders" (1958). Le fonds nous renseigne également sur la collaboration qu'a pu apporter Guy L. Coté, surtout à la scénarisation et à la traduction de films étrangers, et parfois canadiens. Cependant, la série la plus imposante, celle qui concerne ses activités professionnelles, demeure la plus intéressante car elle relate les événements majeurs de la carrière du créateur du fonds. Pensons au rôle qu'il a joué dans la fondation de la corporation privée sans but lucratif Connaissance du cinéma, ancêtre de la Cinémathèque québécoise. Pensons aussi à son implication dans la Fédération internationale des archives du film, à son rôle dans la programmation du Festival international du film de Montréal, et surtout à son énorme contribution pour la Rétrospective mondiale du cinéma d'animation, dans le cadre de l'Exposition universelle de 1967 à Montréal. Évidemment, on ne peut passer sous silence son travail effectué à l'Office national du film du Canada et à la Fédération canadienne des ciné-clubs, puis au sein de l'ASIFA, de l'Office des communications sociales, de l'Association professionnelle des cinéastes, du Conseil d'orientation économique du Québec, de la Fédération professionnelle des réalisateurs et réalisatrices de télévision et de cinéma et du Conseil québécois pour la diffusion du cinéma. En ce qui concerne cette série, la correspondance et les procès-verbaux y occupent une grande place. Enfin, le fonds présente aussi des informations sur les intérêts personnels, qu'ils soient ou non cinématographiques, de Guy L. Coté. Le fonds comprend enfin des éléments collectionnés par Guy L. Coté ou ayant appartenu au grand-père de Nancy Coté : une lanterne magique, des transparents pour lanternes magiques (articulées ou mues par tirettes), des diapositives sur verre montrant des photographies de divers paysages européens, une visionneuse à plaques sur verre dépoli, des stéréogrammes de scènes européennes, des plaques de verre montrant des dessins d'histoires pour enfants (de Benjamin Rabier et d'un artiste non-identifié), des encres sur papier à décalque et des crayons sur papier (planches montrant des ébauches de "Gertie the Dinosaur", 1909), des esquisses pour le film "The Sinking of the Lusitania" (1918), un carnet de notes, des dessins et des photographies du pionnier du cinéma d'animation Winsor McCay, ainsi qu'une caricature de Colin Low par Jean-Paul Ladouceur (1950). Nancy Coté a aussi donné des films réalisés par son mari ou lui ayant appartenu.

Cinémathèque québécoise

Fonds Michèle Cournoyer

  • CA QUEBEC 1999.0217.FD
  • Fonds
  • 1969 - 1992

Le fonds est constitué de documents divers. Les documents témoignent des deux orientations professionnelles de Michèle Cournoyer, soit son activité en arts visuels et son travail de cinéaste. Il s'agit dans la majorité des cas de dessins originaux formant les scénarimages (story board). S'y ajoutent les portraits de deux cinéastes (Jacques Drouin et Hubert-Yves Rose) ainsi qu'un projet d'affiche pour "Sonatine", le livre d'art de "Spaghettata" et treize grands dessins préliminaires du film "Dolorosa", excellent exemple de l'utilisation de la rotoscopie comme technique intermédiaire pour l'analyse du mouvement en animation. Les documents relatifs à son travail de cinéaste concernent les films qu'elle a réalisé de façon indépendante de 1970 à 1988, ainsi que des films jamais réalisés ou en projet.

Cinémathèque québécoise

Fonds Cinémaginaire / Productions Denise Robert

  • CA QUEBEC 1999.0218.FD
  • Fonds
  • 1985 - 1995

Le fonds est constitué d'affiches, de documents administratifs et de documents divers : scénarimages, photographies, négatifs. On y retrouve entre autres des accessoires de films, des éléments de décor, des documents iconographiques sur le décor du film "Love and human remains" (1993), des scénarios et des cassettes VHS de « making of » des sketches du film "Montréal vu par…" (1991), ainsi que tous les négatifs originaux des photos de tournage du film "À Corps perdu" (Léa Pool, 1988). Le fonds comprend également plusieurs scénarios de films, réalisés ou non, dont ceux de "Nettoyage à sec" (1997), "Le siège de l'âme" (1997) et "La demoiselle sauvage" (1991). Il contient aussi les éléments originaux (image et son), le cahier original des dessins des scènes telles que visualisées par Zilon et les scénarios du film "Le Confessionnal" de Robert Lepage (1995). Puisque le tournage de ce film a marqué la transition de Lepage du théâtre vers le film, les documents de cette série, surtout les chutes visuelles du film, peuvent être considérés comme un ensemble de document illustrant directement la manière de Lepage et son adaptation au médium filmique.

Cinémathèque québécoise

Fonds François Dupuis

  • CA QUEBEC 1999.0219.FD
  • Fonds
  • 1967 - 1989

Le fonds est constitué de scénarios, de projet de films, de rapports, de documents et de dossiers divers. On y retrouve entre autres des documents sur l'ACPAV et sur l'Association des producteurs de films, des dossiers divers sur des films ou des projets de films, sur le fonds canadien de film et vidéo, des documents administratifs et des agendas.

Cinémathèque québécoise

Fonds Helen Doyle

  • CA QUEBEC 1999.0220.FD
  • Fonds
  • 1979 - 1993

Le fonds est constitué de masques et costumes du film "Le Rêve de voler" (1986), de scénarios et de documents divers. On y retrouve entre autres des documents ayant trait à différents films : "Les Tatouages de la mémoire" (1985), "C'est pas le pays des merveilles" (1981), "Je t'aime gros, gros, gros" (1993), "Petites histoires à mettre en bouche" (1998) et "Le Rendez-vous de Sarajevo" (1997). Le fonds contient également des projets non réalisés et soumis à toutes les restrictions (consultation, reproduction et publication).

Cinémathèque québécoise

Fonds Fernand Dansereau

  • CA QUEBEC 1999.0221.FD
  • Fonds
  • 1963 - 1993

Le fonds est constitué de scénario et de documents divers qui mettent surtout en lumière la carrière télévisuelle de Fernand Dansereau. Il contient entre autre l'ensemble des documents créés et réunis en vue de la production du téléroman « Le parc des braves » de 1984 à 1988. On y retrouve de la correspondance, des documents de recherche, des rapports de production, des notes diverses, les scénarios et dialogues des émissions, des cassettes d'enregistrement sonores de la recherche et des cassettes-vidéo contenant la plupart des émissions. Ces documents constituent une source de renseignement unique sur l'histoire de la télévision et l'histoire sociale du Québec. Ils montrent non seulement la réalisation de cette production, mais également les méthodes de travail de ses artisans. Le fonds possède aussi des documents sur d'autres créations de Fernand Dansereau comme les séries télévisées « Les filles de Caleb » (Jean Beaudin, 1990) et « Shehaweh » (Jean Beaudin, 1993) et le film "Le festin des morts" (1966). Il contient également divers documents concernant le cinéma et la télévision en général comme de la correspondance, des coupures de presse, des notes, ainsi que des documents administratifs concernant l'Institut québécois du Cinéma (procès-verbaux, états financiers, budgets, rapports, etc.). Le fonds comprend aussi quelques appareils.

Cinémathèque québécoise

Fonds Mireille Dansereau

  • CA QUEBEC 1999.0222.FD
  • Fonds
  • 1970 - 1986

Le fonds est constitué de scénarios des films "L'Arrache-cœur", "Le Sourd dans la ville" et le documentaire sur le frère André, ainsi que des notes et des documents divers ayant servi à la réalisation de ce documentaire. On y retrouve également des documents relatifs au projet de "J'me marie, j'me marie pas", des dossier sur le mariage et la famille, un grief de l'ONF datant de 1977, un document d'accompagnement de "Famille et Variations" et une table de montage Steenbeck.

Cinémathèque québécoise

Results 21 to 30 of 74