Showing 4 results

Archival description
Nowlan, Maurice, mort 1813 Montréal (Québec : Ville) Inquiétude
Advanced search options
Print preview View:

Lettre de Maurice Nowlan, Trois-Rivières, à Agathe Perrault, Montréal

Le lieutenant Nowlan remarque que le nouveau colonel embête les soldats. Le gouverneur Georges Prévost voudrait garder les troupes au pays et lever des régiments dans le Haut-Canada, possiblement dans les établissements écossais. Nowlan s'inquiète des sentiments que la mère d'Agathe éprouve pour lui et voudrait avoir sa bénédiction. Il croit pouvoir aller à Montréal au milieu du mois prochain ou peut-être plus tôt. L'épouse du capitaine Burke devrait y aller au même moment

Lettre de Maurice Nowlan, lieutenant des grenadiers du 100e régiment, Côteau-du-Lac, à Agathe Perrault, Montréal

Le gouverneur vient d'arriver et la compagnie doit l'escorter jusqu'à Cornwall. Ils doivent revenir bientôt, ils n'ont pris que des petits bagages. Ils n'arrivent pas à se rapprocher des américains. Nowlan s'inquiète de la santé d'Agathe, il voudrait des nouvelles. Selon Rankin, elle aurait été capable d'écrire depuis lundi dernier. O'Brien a été très malade durant deux jours mais il va beaucoup mieux maintenant

Lettre de W. Nowlan (Nolan), lieutenant adjudant clerk, à Agathe Perrault, Montréal

W. Nowlan remercie Agathe pour ses lettres et ses voeux de rétablissement. L'humidité du campement et la pluie durant son séjour à Montréal lui ont occasionné une inflammation aux poumons. Il remercie le docteur Stewart et sa femme pour l'attention dont ils ont fait preuve à son égard. Selon un rapport, le frère d'Agathe aurait été fait prisonnier par les Américains. Il est inquiet de ne pas avoir de nouvelles de Maurice