Showing 7 results

Archival description
Nowlan, Maurice, mort 1813 Montréal (Québec : Ville) Forces armées - Mobilisation
Advanced search options
Print preview View:

Lettre de Maurice Nowlan, lieutenant des grenadiers du 100e régiment, Kingston, à Agathe Perrault, Montréal

Le lieutenant Nowlan a pu constater que la santé d'Agathe est meilleure. Elle voudrait le rejoindre mais il préfère qu'elle reste chez elle avec sa mère. Il croit qu'ils seront bientôt postés à St. Johns. Selon lui, il n'y a aucun risque que la troupe parte plus haut au pays cette année. Il tentera d'obtenir un poste pour le neveu d'Agathe mais son régiment exclut les officiers canadiens. Ce n'est pas le gouverneur qui a pris cette décision mais les officiers écossais

Lettre de Maurice Nowlan, lieutenant des grenadiers du 100e régiment, Cedars, à Agathe Perrault, Montréal

Le régiment du lieutenant Nowlan a reçu l'ordre de monter plus haut au pays. Selon lui, les choses vont se faire vite, il y a beaucoup de troupes stationnées dans cette partie du pays. Nowlan a parlé du neveu d'Agathe au colonel Murray qui lui a dit qu'il aurait un poste bientôt. Mais selon Nowlan, il ne semble pas faire beaucoup de choses pour lui. Il espère qu'Agathe est arrivée à la maison et qu'elle n'a pas eu d'accident cette fois-ci

Lettre de Maurice Nowlan, lieutenant des grenadiers du 100e régiment, Kingston, à Agathe Perrault, Montréal

Maintenant qu'il est bien installé, le lieutenant Nowlan pense écrire plus fréquemment à Agathe. Ils vont perdre le capitaine Burke qui doit devenir major de brigade en récompense pour Sackett's Harbour. Il sera possiblement posté à Chambly. Il y aura une grande parade cet après-midi. Après une bataille, deux groupes se sont formés pour retrouver les américains : Fawcett et Murray sont avec le détachement de Nowlan et le capitaine Martin et Hanly sont avec un autre. Si le neveu d'Agathe est déçu dans les Voltigeurs, Nowlan le placera dans la milice. Les bateaux ennemis arriveront bientôt. Ils sont en bonne forme et prêts à les affronter. Des coups de feu ont été entendus ce matin

Lettre de Maurice Nowlan, lieutenant des grenadiers du 100e régiment, Turkey Point, à Agathe Perrault, Montréal

Plusieurs hommes sont malades, dont Murray. Le lieutenant Nowlan craint qu'il ne guérira pas. Agathe voudrait venir le rejoindre, Nowlan lui dit que c'est impossible : il ne reste pas une seule semaine au même endroit. Selon une rumeur, leur flotte postée sur le lac a été prise mais Nowlan croit que ce n'est pas vrai. Il est heureux de constater que le neveu d'Agathe a été recruté

Lettre de Maurice Nowlan, lieutenant des grenadiers du 100e régiment, Turkey Point, à Agathe Perrault, Montréal

Le lieutenant Nowlan est soulagé d'apprendre qu'Agathe habite encore avec sa mère et qu'elle n'a pas tenté de venir le rejoindre. Le général Proctor s'est retiré. Tous les rapports annoncent qu'ils ont perdu leur flotte sur le lac. Chaque jour ils s'attendent à recevoir l'ordre de se joindre à l'armée. Murray pourrait peut-être guérir. Nowlan s'est disputé avec un soldat. Il a l'impression qu'Agathe le traite durement

Lettre de Maurice Nowlan, lieutenant des grenadiers du 100e régiment, Long Point, à Agathe Perrault, Montréal

Agathe semble croire que le lieutenant Nowlan est devenu indifférent face à elle. Nowlan la rassure sur les sentiments qu'il a pour elle. L'armée a dû se retirer de Amherstburg et sera possiblement obligée de se retirer de Détroit. Il ne sait pas encore où ils seront postés pour l'hiver, tout dépendra des mouvements des ennemis durant ce mois. Murray se remet tranquillement. Il demande des nouvelles du recrutement du neveu d'Agathe. Le major Herriot est parti à Kingston

Lettre de Maurice Nowlan, lieutenant des grenadiers du 100e régiment, campement de Blair Finddie, à Agathe Perrault, Montréal

Le lieutenant Nowlan est allé à Chambly hier pour visiter les logements. En général, ils sont plutôt modestes mais selon lui certains sont plus confortables qu'à Trois-Rivières. Il a eu des difficultés à traverser la rivière la nuit dernière. Son canot s'est pris dans les roches en face de Grants Mill. Il est finalement arrivé à 8 heures. Il énumère les choses dont ils auront besoin pour le logement mais prévient Agathe de ne rien apporter tant qu'ils ne sauront pas définitivement où il sera posté pour l'hiver